Action, Drame

Men from the Gutter (1983)

Sous-sol

Loin d’être encore ce cinéaste du cinéma Z absurde et délirant, Lam Nai-Choi poursuivait avec Men from the Gutter (1983) une certaine idée du film policiers et de gangsters en milieu urbain.

Lors d’une interpellation par la police, Wang (Parkman Wong Pak-Man) tue un agent des forces de l’ordre et s’enfuit. Ce dernier fomente le braquage d’un fourgon blindé avec ses deux frères, Ah Long et Brainless (Lung Tin-Sang et Billy Lau Nam-Kwong) ainsi que sa petite-amie, Lily (Chen Pei-Hsi). Ils rêvent d’échapper à leur condition miséreuse. Parallèlement, Zi Jian (Jason Pai Piao) revient à Hong Kong et cherche à se venger de Xu Wen (Wong Yung), un trafiquant de drogue. Au milieu de ces deux affaires, l’officier Qiu (Michael Miu Kiu-Wai) qui tente d’en venir à bout, mais c’est sans compter sur son sergent, Zhao (Lo Meng) qui dépasse plus d’une fois la ligne jaune…

Moins ancré dans le drame social inscrit dans une veine réaliste à l’image de Brothers from Walled City (1982) mais n’en gardant pas moins une certaine vision des conditions de vie dans les bas-fonds, Men from the Gutter joue un peu plus la carte de la série B. Lam Nai-Choi reprend des thèmes qu’il avait déjà dépeint dans son film précédent : la fratrie, des policiers over-the-top mais auxquels il adjoint cette fois-ci un pendant positif, ainsi qu’une histoire de vengeance où la drogue est encore au cœur des conflits. Il met donc ici en parallèle deux récits : une équipe de braqueurs dont un membre à tuer un policier et un malfrat voulant se venger de trafiquants d’héroïnes. En son centre, le personnage de Michael Miu qui fait le lien. Il est Qiu, ce flic devant faire avec les exactions de son collègue qui personnifie « l’autorité coup de poing » au contact de la misère humaine et sociale. Il est impassible mais sait garder en lui une part humaine que sa conscience professionnelle surpasse. L’acteur campe avec force et détermination son rôle. Il s’inscrit dans la grande lignée de ces personnages de flics à la trempe sans pareil, jouant plus d’une fois de son fusil à pompe.

Jouant alors habilement avec la tension de Men from the Gutter, les deux parties en action ont un point en commun : une situation désespérée qui semble sans lendemain. D’ailleurs, jamais ces braqueurs et ce tueur ne croiseront leur route, si ce n’est une unique fois. Chaque partie a pour objectif, une fois leur mission respective réussie de quitter Hong Kong. Lorsque les personnages de Parkman Wong et Jason Pai se croisent, il y a comme une ambiance singulière qui s’en dégage. Furtivement presque anodinement, l’un et l’autre parviennent à lire en eux. Ils sont le reflet d’un miroir qu’il se renvoie. Et à travers ce thriller policier, Lam Nai-Choi n’offre donc que peu d’échappatoire à ses personnages qui vivotent avant de se lancer dans leur but respectif. Leurs existences sont sombres et violentes. Si l’histoire multiple qui se joue parvient à canaliser l’attention du spectateur, on notera également l’intelligence dans la mise en scène. Le fond et la forme se conjugue pour offrir un spectacle rythmé et brutal. L’ensemble est emballé avec un gros travail sur la photo et un montage rendant les évènements à fleur de peau.

Men from the Gutter est un thriller policier dynamique et immersif. A nouveau, Lam Nai-Choi pouvait y développer son sens aigu de la mise en scène vive et subtile, se frayant par moment un chemin vers les fulgurances bis qui le caractérisera tant, notamment trois ans plus tard avec The Seventh Curse (1986).

men from the gutter_peloche

Fiche du film.

Merci à icandyman (DVD)

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s