Drame

Dancing Bull (1990)

L’art engagé

Allen Fong Yuk-Ping. Cinq films à son actif. Trois durant les années 80 et les deux autres dans les années 90. Réalisateur peu prolifique donc qui aura tout de même marqué de son emprunte, notamment en participant à sa façon à la Nouvelle Vague hongkongaise. Alors certes, nous sommes loin du style de film que l’ex-colonie britannique avait coutume d’afficher. Nous sommes ici dans un style plus auteurisant, européennement plus marqué. Dancing Bull (1990) ne dérogeait pas à la règle. Avec ce quatrième film, Allen Fong narrait l’histoire d’un triangle amoureux, des artistes vivant alors les soubresauts de l’histoire avec un grand H.

Lisa (Cora Miao Chien-Jen) est une danseuse en couple avec Ben (Anthony Wong Chau-Sang), un chorégraphe. Tous les deux travaillent dans la même troupe de danse moderne et ne tardent pas à avoir des divergences avec leur direction. Lisa et Ben décident alors de se lancer en indépendant et de créer ainsi leur propre troupe. Ayant de plus en plus de mal à s’en sortir financièrement et Ben peinant à trouver l’inspiration, le couple se sépare. Les mois qui passent loin l’un de l’autre voient Lisa tout sacrifier et réussir. Quant à Ben, il tombe amoureux d’une ex-danseuse (Lindsay Chan Ling-Chi) avec laquelle il emménage…

Drame amoureux, Dancing Bull s’inscrit dans une veine réaliste. Ici, Allen Fong dépeint des situations quotidiennes. Il prend le pouls de Hong Kong et de ses contemporains ainsi que les agitations qui bousculent le grand voisin, la République Populaire de Chine.

Une des caractéristiques est qu’à travers des artistes en danse, Allen Fong se projette en définissant sa position ainsi que la façon qu’il conçoit son art, d’une certaine forme engagée. Voir ainsi la scène où le personnage de Cora Miao intervient lors d’une manifestation d’anti/pro-La Dernière Tentation du Christ (1988) de Martin Scorsese en prenant la défense des pro-libertés d’expressions. Il y a une véritable volonté de réaliser un parallèle avec son vécu. D’une part, la troupe de danse moderne fait échos à un cinéma qui sort des carcans des studios. Ses personnages sont différentes facettes de l’artiste qu’il est. Comme l’artiste désabusé en panne d’inspiration qui trouvera un nouveau souffle en s’engageant politiquement. De l’autre, cet artiste qui se bat contre vents et marées pour aller au bout de son projet. Dans ce dernier cas, nous pouvons souligner la volonté d’y montrer le portrait d’une femme et sa réussite toute personnelle. Allen Fong reflète alors la position de la gent féminine et de son émancipation.

Si l’œuvre est engagée via ce portrait de femme émancipée et sur cette volonté de faire de l’art autrement, Dancing Bull l’est encore plus lorsqu’il vient à traiter des évènements de la place Tian’anmen. Les interrogations sont alors nombreuses pour ses personnages qui découvrent le chaos de la répression. La liberté et sa place dans le futur, la légitimité de faire naitre ou non un enfant dans un monde si violent et ainsi de suite. Face à ces bouleversements, dans la dernière partie du film, Allen Fong engage ses personnages dans une expression artistique engagée prenant place dans la rue et qui vise ouvertement la répression de la place Tian’anmen. Il est surprenant qu’une telle œuvre ait pu s’exprimer de la sorte sans devoir être sanctionnée par une classification type Category 3. Le propos politique étant sacrément explicite.

Passé par la télévision, structure dans laquelle il aura appris les fondamentaux de son cinéma, Allen Fong faisait de Dancing Bull une œuvre de cinéma où il définissait l’art. Un art qui se doit d’être engagé. Mais aussi un art qui doit permettre l’affranchissement et l’épanouissement de l’artiste.

dancing-bull_peloche

Fiche du film.

Merci à Toto14 (VCD)

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Dancing Bull (1990)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s