Comédie, Epouvante/Horreur, Fantastique, Policier

The Haunted Madam (1986)

Devil Spirit

Surtout connu pour ses films d’arts martiaux, Tony Liu Jun-Guk mettait en scène The Haunted Madam (1986), un film de fantôme dans lequel il se donne également un petit rôle. Ce long-métrage fantastique qui peut également être connu sous le titre anglais The Black Heart Evil est un pêle-mêle de genre dans lequel un homme (Jason Pai Piao) use de magie pour devenir invincible et ainsi assouvir une vengeance toute personnelle. Après un meurtre, il a une altercation avec quatre jeunes femmes. Ces dernières le surnomment « Superman » par la force dont il fait preuve. Après sa fuite, elles vont voir un diseur de bonne aventure qui leur annonce de funeste destin. Ces quatre jeunes femmes sont en réalité des policières. Plus tard, elles déclenchent la fureur de « Superman » lors d’une arrestation…

Si cette série B qu’est The Haunted Madam est loin d’être parfaite, elle a au moins le mérite de nous faire passer un moment délirant. Le récit bien que foutraque par le mélange des genres qu’il propose nous entraîne dans une comédie policière et de fantôme qui se veut également un thriller horrifique. On enchaîne les scènes sympathiques qui parviennent par moment à laisser sans voix. On n’oubliera pas non plus celle d’un mauvais goût certain. Ainsi on peut voir l’une des héroïnes qui attend avec impatience de se faire violer ! On retiendra surtout celles qui concernent l’acteur Jason Pai Piao en esprit. Ce dernier fait vivre un véritable enfer à nos protagonistes. Il faut le voir les harceler à base d’attaque d’assiette ou communiquer avec le téléphone fixe. Mieux ! Lors d’une attaque, il faut le voir en action totalement effrayé par le portrait de Jiang Qing (quatrième et dernière femme de Mao Zedong). Les scènes qui parsèment cette histoire de fantôme vengeur sont un régal. A l’image de cette équipe de femme policière en mission dans un immeuble. Elles sont l’anti-thèse même du sous-genre des Girls With Guns. On regrettera tout de même le peu d’épaisseur des personnages féminins. En plus du comique de situation, on parviendra à s’amuser des effets spéciaux à deux sous. Quant aux acteurs et actrices, ils cabotinent à outrance dans une production qui ne se prend pas au sérieux une seconde.

Les différentes composantes de The Haunted Madam vont loin dans le délire. Cette réalisation non-sensique de Tony Liu offre un spectacle convenable qui ne parlera sans doute pas au plus grand nombre. Sans ça, il est un long-métrage qui ne peut que se conseiller notamment pour sa folie so HK. S’il n’est pas un classique, il n’en est pas loin.

Fiche du film.

Merci à  xiongya (VHS)

Par défaut

9 réflexions sur “The Haunted Madam (1986)

    • Tu m’étonnes ! ^^ Sympathique surprise me concernant au passage. Je ne connaissais que de nom parce qu’un film de Tony Liu.
      En tout cas, il a bien sa place dans les 12 travaux bis du drélium, je ne contesterais pas sa présence dans cette liste SC.😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s