Action

The Hellfire Angel (1979)

Looking for diamonds

On retrouve aux manettes de The Hellfire Angel (1979), Lam Gwok-Cheung qui a essentiellement œuvré comme chef opérateur mais avant tout connu comme étant l’un des auteurs du Bruceploitation, Enter the Game of Death (1978). Scénarisé par le futur réalisateur de l’avant-gardiste Rape and Die (1983), Lee Wing-Cheung il mettait alors en scène ce thriller d’action.

Deux malfrats, Hung (Yeung Chak-Lam) et Lin (Wong Yuen-San) se mènent une guerre sans merci pour récupérer des diamants volés qui ont disparu. Cheng Szu (Ma Man-Ngai), une hôtesse de bar est sollicitée par Lin pour lever le voile sur la cache, notamment en retrouvant une jeune femme. Plus elle enquête et plus elle se retrouve au cœur de manigances…

Petite peloche seventies sans grande prétention, The Hellfire Angel nous plonge dans une histoire convenue, celle de deux gangs qui se font la guerre pour un butin et qui amène l’actrice Ma Man-Ngai (trop rare sur les grands écrans) au cœur des débats. Pas que ! Vous aurez comme intrigue secondaire de jeunes filles vendues pour être prostituées. Je n’entre pas plus dans les détails qui appartiennent à un scénario se voulant complexe. Et pourtant ! Il y a toujours ce sentiment qui persiste, celui d’un récit prévisible, très classique dans ce qu’il propose et qui peine à clairement centré les tenants et aboutissants. La faute sans doute à un trop plein de personnages qui sont vite esquissés et expédiés, durée standard oblige. Du coup, on suit cette histoire faussement alambiquée sans grande exaltation. On s’y ennuie parfois, s’interrogeant sur les actes pas toujours réfléchit des personnages caricaturaux qui peinent à convaincre. Tout coule de source jusqu’à ce voile, enfin levé en toute fin de métrage. Jusque-là, on se sera laissé à peine porté, s’interrogeant également sur ce titre de film accrocheur qui ne se retrouve pas dans le contenu proposé. On retiendra sinon une scène (bagarre au milieu des flammes) peut-être deux (la porcherie).

The Hellfire Angel semble être de ces films tentant de pasticher un succès cinématographique qui l’aurait précédé. De ce fait, les choses ne se font pas vraiment naturellement. Un sentiment que certains n’auront sans doute pas et qui apprécieront ce spectacle à sa juste valeur.

the hellfire angel_peloche

Fiche du film.

Merci à eddichen (DVD)

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s