Action, Drame

Le Boxeur Manchot (1971)

La main pourrie

(The) One-Armed Boxer aka Le Boxeur Manchot (1972) de et avec Jimmy Wang Yu est un film d’arts-martiaux à l’allure manga-esque et à la violence sèche.

Dans un salon de thé, Yu Tien-Lung (Jimmy Wang Yu) prend la défense d’un client malmené par des voyous. Ces derniers se plaignent à leur maître, Chao (Tien Yeh) qui trouve prétexte à en découvre avec Han Tui (Ma Kei), maître d’une école de kung-fu rivale, et où Yu Tien-Lung est élève…

Lire la suite

Par défaut
Action, Comédie, Drame, Fantastique

The Miracle Fighters (1982)

Faux-semblant

Yuen Woo-Ping est aux commandes de The Miracle Fighters (1982), une comédie d’arts-martiaux fantastique en costume.

Un Général, Kao Hsiung (Eddy Ko Hung) est condamné à mort pour trahison. C’est le sorcier Chauve-Souris (Yuen Shun-Yi) qui veut sa tête. Kao parvient à s’enfuir. On le retrouve quelques années plus tard, alcoolique et ayant comme fils adoptif Shu Gut (Yuen Yat-Choh). Ce dernier décide de le venger et se rapproche de deux personnes âgées pour qu’elles l’initient à leur art du combat…

Lire la suite

Par défaut
Action, Comédie, Drame

The Prodigal Son (1981)

Itinéraire d’un gosse de riche

Unanimement salué pour ses qualités et son univers aux références établit, The Prodigal Son (1981) de Sammo Hung Kam-Bo s’inscrit dans la droite lignée de la kung fu comedy.

A Fu Shan, un pratiquant de kung fu renommé, Liang Tsan (Yuen Biao), surnommé Le Bagarreur est issu d’une riche famille. Lorsqu’il est nécessaire, il n’hésite pas à rendre justice. D’ailleurs, ses exploits font le tour de la ville. Enfin ça, c’est ce qu’il croit. En vérité, il découvre de la bouche de Liang Yee-Tai (Lam Ching-Ying), un artiste d’opéra chinois que toutes ses actions sont factices. Se sentant trahit, Liang Tsan demande à ce dernier de devenir son maître. Liang Yee-Tai refuse. Liang Shan s’embarque alors avec la troupe…

Lire la suite

Par défaut
Action

The Hellfire Angel (1979)

Looking for diamonds

On retrouve aux manettes de The Hellfire Angel (1979), Lam Gwok-Cheung qui a essentiellement œuvré comme chef opérateur mais avant tout connu comme étant l’un des auteurs du Bruceploitation, Enter the Game of Death (1978). Scénarisé par le futur réalisateur de l’avant-gardiste Rape and Die (1983), Lee Wing-Cheung il mettait alors en scène ce thriller d’action.

Deux malfrats, Hung (Yeung Chak-Lam) et Lin (Wong Yuen-San) se mènent une guerre sans merci pour récupérer des diamants volés qui ont disparu. Cheng Szu (Ma Man-Ngai), une hôtesse de bar est sollicitée par Lin pour lever le voile sur la cache, notamment en retrouvant une jeune femme. Plus elle enquête et plus elle se retrouve au cœur de manigances…

Lire la suite

Par défaut
Action, Comédie, Drame

Warriors Two (1978)

Wing Chun

Sur un scénario de Sze-To On, Sammo Hung Kam-Bo réalisait, avec Warriors Two (1978) un film de kung-fu mettant en exergue le style Wing Chun, art martial du Sud de la Chine.

Dans une petite ville, les complices de Mo (Fung Hak-On), un truand devenu propriétaire d’une banque le retrouvent. Ce dernier fomente un plan pour mettre la main sur la bourgade. L’un de ses employés, Hua (Casanova Wong) surprend la conversation et tente de prévenir le maire. Il en est empêché par Chiu (Dean Shek Tin) et se retrouve la cible des malfrats. Grièvement blessé, Hua est sauvé par un ami, Chun (Sammo Hung) dont son maitre de kung-fu, Tsan (Leung Kar-Yan) est également docteur…

Lire la suite

Par défaut
Action

The Devil’s Treasure (1973)

The quartet want the gold

Jeng Cheong-Woh est le scénariste-réalisateur de ce The Devil’s Treasure (1973). Cette année-là, il quittait la Shaw Brothers pour la Golden Harvest. Il y mettait donc en scène ce thriller aux allures de western moderne.

Des malfrats louent les services de Wang Chun (O Chun-Hung), propriétaire d’une embarcation. Ils chargent ce dernier de récupérer deux coffres enfouis dans l’épave d’un navire japonais. Lorsqu’il parvient à mettre la main dessus, il se retrouve menacé par les commanditaires qui eux-mêmes sont la cible d’un gang…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame, Fantastique

Duel to the Death (1983)

Combattre pour vaincre

Premier long-métrage de Tony Ching Siu-Tung, Duel to the Death (1983) est un wu xia pian survolté, dans lequel il prolonge son travail sur les chorégraphies martiales initiées dans The Sword (1980).

Tous les dix ans a lieu un duel à mort qui oppose le meilleur épéiste chinois à son alter égo japonais. Issu de l’école Shaolin, Bo Ching Wan (Damian Lau Chung-Yan) est le représentant chinois. Quant à Hashimoto (Norman Chu Siu-Keung), il est celui qui représentera le Japon. Ce dernier est notamment accompagné d’un moine, Kenji (Eddy Ko Hung). Les deux épéistes se rendent au lieu convenu mais ils devront faire face à des manigances qui visent ce duel…

Lire la suite

Par défaut