Drame

Pale Passion (1984)

Fièvre

Mise en scène par un critique de cinéma remarqué durant la période de la Nouvelle Vague hongkongaise pour ses collaborations scénaristiques, Pale Passion (1984) est le fait de Gam Bing-Hing. Avec ce drame amoureux, il mettait en scène son unique et dernier long-métrage avant, semble-t-il de se retirer de l’industrie cinématographique.

Xia (Cheung Lai-Ping) est en couple avec Fat (Ngai Dik), un jeune homme immature qui n’est pas prêt de réaliser grand-chose dans sa vie. Désabusé par cette relation, Xia décide de rompre. Déboussolé par cette rupture, Fat fait tout pour reconquérir Xia, quitte à devenir envahissant voire menaçant. Alors que Xia ne veut rien entendre, Fat réalise un geste désespéré…

Produit par Mona Fong Yat-Wa pour la Shaw Brothers, Pale Passion est l’histoire d’une romance qui tourne au vinaigre. Ngai Dik y interprète un personnage extrême qui est prêt à tout pour récupérer et garder la femme qu’il aime. Quant à Cheung Lai-Ping, elle y incarne une jeune femme qui va être profondément marquée par les agissements de ce petit-ami qui deviendra mari. Il y a une tension tangible qui s’invite tout du long. Gam Bing-Hing raconte ce mélodrame amoureux avec suspense, notamment en usant de certains aspects du thriller ainsi que du film d’épouvante. Ngai Dik parait souvent camper les traits d’un psychopathe, rendant alors ce récit obscur. On sent poindre la masse qui viendra s’abattre sur cet univers tiraillé par des sentiments contradictoires. Le petit bémol de cette production étant le fait que les choses se jouent de façon un peu trop linéaire. On devine, plus ou moins par avance quelle tournure l’intrigue va prendre. On sait dès lors que le climax final sera ensanglanté, et là-dessus il ne ment pas dans cette conclusion pessimiste exposée. Au-delà de ça, Pale Passion se tient et offre à ses acteurs des rôles respectifs dans lesquels ils adoptent un jeu juste. On retiendra tout particulièrement Ngai Dik qui comme souvent vit son personnage à l’écran. La mise en scène de Gam Bing-Hing n’est pas en reste. Elle garde un équilibre constant et offre une histoire solide.

Pale Passion est un drame amoureux qui parvient à captiver en relatant l’acharnement d’un homme pour sa femme et cette dernière tombant petit à petit dans une folie qui la guette. Un premier et dernier essai à la réalisation qui donne à voir.

pale passion_peloche

Fiche du film.

Merci à suling213 (VCD)

Par défaut

3 réflexions sur “Pale Passion (1984)

  1. Martin dit :

    Un des très rares SB crédible dans le créneau typé « nouvelle vague », j’avais bien aimé, meme si je crois que ça partait un peu en couille sur la fin ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s