Drame

Sexy Playgirls (1973)

Wine of ecstasy

Ancienne gloire de l’acting des années 60, Lui Kei revenait dans le giron de la Shaw Brothers en cette année 73. Il signait notamment le scénario et la mise en scène de Sexy Playgirls (1973), un film à connotation érotique et connu également sous le titre français : L’Emprise du sexe.

Pei-Pei (Li Ching) apprend que sa sœur, Shan-Shan (Chen Ping) est atteinte d’une leucémie. Son patron, Jia (Lok Gung) se propose de l’envoyer aux États-Unis pour la faire soigner. Pei-Pei se souvient alors de la promesse qu’elle avait faite à sa mère (Lai Man) sur son lit de mort : s’occuper de Shan-Shan quoi qu’il en coûte. Pei-Pei accepte la proposition de Jia. En contrepartie, elle est obligée de se marier avec lui. Pei-Pei ne tarde pas à découvrir les perversités sexuelles qui habitent Jia. Un soir, sous l’emprise d’un alcool de l’extase (espèce d’alcool du viol), elle se fait violer par un inconnu (Lam Wai-Tiu) qui travaille pour Jia…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Action, Drame, Policier

Born to Be Wild (1995)

Savage

Avec son premier long-métrage, A Day Without Policeman (1993), Johnny Lee Gwing-Gaai avait déjà pu sonder la noirceur de l’âme humaine, notamment en traitant de la folie. Un thème qu’il reprenait pour son troisième long, le drame policier Born to Be Wild (1995).

A Shenzhen, Kei (Chin Ho), champion national de kung-fu gagne sa vie comme instructeur d’art-martiaux pour le compte des forces de l’ordre. Il y partage une forte amitié avec Chi (Frankie Lam Man-Lung), également policier. Les deux hommes font la connaissance de Miu (Farini Cheung Yui-Ling) et Chung Ching (Lee Lei) dont ils tombent amoureux. Pourtant lors d’une enquête anodine, ils découvrent que leurs petite-amies travaillent comme hôtesses de bar. Se sentant trahi, Chi préfère mettre un terme à sa relation avec Chung Ching. Quant à Kei, il tente de comprendre mais Miu rompt avec lui. Cette rupture entraine alors une remise en cause de l’instructeur de la police…

Lire la suite

Par défaut
Drame

Pale Passion (1984)

Fièvre

Mise en scène par un critique de cinéma remarqué durant la période de la Nouvelle Vague hongkongaise pour ses collaborations scénaristiques, Pale Passion (1984) est le fait de Gam Bing-Hing. Avec ce drame amoureux, il mettait en scène son unique et dernier long-métrage avant, semble-t-il de se retirer de l’industrie cinématographique.

Xia (Cheung Lai-Ping) est en couple avec Fat (Ngai Dik), un jeune homme immature qui n’est pas prêt de réaliser grand-chose dans sa vie. Désabusé par cette relation, Xia décide de rompre. Déboussolé par cette rupture, Fat fait tout pour reconquérir Xia, quitte à devenir envahissant voire menaçant. Alors que Xia ne veut rien entendre, Fat réalise un geste désespéré…

Lire la suite

Par défaut
Drame

Rape and Die (1983)

Girl

Co-écrit avec le futur réalisateur Cheung Kwok-Kuen, Lee Wing-Cheung mettait en scène Rape and Die (1983), une œuvre sociale nous plongeant dans le quotidien d’une adolescente qui vire au cauchemar exploitationniste.

Ah-Feng (Chen Pei-Hsi) est une adolescente dont la mère séparée de son père se prostitue. Un soir, alors que son beau-père tente d’abuser d’elle, Ah Feng fugue. Elle se rend chez son père et découvre qu’il a recourt à des relations tarifées avec une ancienne camarade de classe. Petit à petit, Ah-Feng sombre dans la prostitution adolescente tandis que parallèlement elle fait la connaissance d’un petit malfrat (Ray Lui Leung-Wai). Ce dernier se retrouve au milieu d’une manigance de gangs dont il devient la cible…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame, Policier

Fatal Termination (1990)

Il ne fallait pas les énerver…

Fatal Termination (1990) de Andrew Kam Yeung-Wa est un actioner passé à la postérité pour l’une des scènes les plus folles du Cinéma (notez le « c » majuscule). Imaginez une petite fille tenue par les cheveux à l’extérieure d’une voiture à pleine vitesse et… je m’arrête là, tant déjà ce début montre une certaine folie et irresponsabilité. On ne s’y trompe pas. Nous sommes bien dans un film bis qui se mue à mesure qu’il avance en une œuvre d’un sadisme fou.

Un trafic d’armes de guerre voit des terroristes (des gweilos grimés avec keffieh et agal sur la tête !), un malfrat (Phillip Ko Fei également producteur) ainsi qu’un responsable des douanes (Robin Shou Wan-Bo) collaborer ensemble. Un policier « à l’américaine » (Simon Yam Tat-Wah) qui traque un terroriste soupçonne l’aéroport d’être une plaque tournante. Menacés, les malfrats et les douaniers corrompus éliminent un témoin gênant. Ce dernier est le beau-frère d’une femme (Moon Lee Choi-Fung) dont le mari est également policier (Ray Liu Leung-Wai)…

Lire la suite

Par défaut