Comédie, Drame, Ero'/Porn'

Top Fit (1983)

Woman freedom

Partageant sa carrière entre HK et Taïwan et s’étant déjà adonné à la réalisation de films pour adulte, Fan Dan signait un nouveau métrage érotique avec Top Fit (1983).

Trompé par son mari, Susanna (Susana Yau Baak-Wai) le quitte et décide de prendre sa vie en main, notamment conseillée par son amie Lisa (Lau Nga-Lai). Elle fait alors la rencontre d’un riche homme d’affaires, Mr Tseng. Mais bientôt, elle découvre l’amour sous les traits de Dennis (Denis Faan Gai-Yiu), son cadet. Cette relation exacerbe les tensions comme les jalousies…

Cette comédie dramatique érotique qu’est Top Fit est encore bien ancrée dans le disco des années 70. Sa bande-son en témoigne. D’ailleurs, vous vous amuserez d’entendre le célèbre Où sont les femmes ? (1977) de Patrick Juvet. Si ce titre à connotation féministe résonne, il pourrait d’une certaine façon se rapporter aux choix de vie de Susanna et de son amie Lisa. Ces dernières se jouent des hommes, elles transpirent une audace dépassant leur condition de simple faire-valoir. Cette attitude impertinente n’est pas au goût de tous. Ainsi, elles ne tardent pas à s’attirer les foudres de rivales (Siu Yam-Yam et Booi Yue-Fa) qui voient d’un mauvais œil ces regards de prétendants se détournant d’elles à leur profit. Mais également le mécontentement de certains hommes (comme le personnage de big boss interprété par Ng Yip-Gwong) qui apprécient peu cette émancipation et qui les affublent de toutes sortes d’insultes. Se met alors en place, dès la deuxième moitié de la deuxième partie du film les mécanismes qui amèneront le dénouement final. Au programme : bagarre, quiproquo et enlèvement. Les rivales font pression sur des tierces personnes pour nuire à Susanna. Quant à Dennis, il est la cible de Mr Tseng, lui qui a tant dépensé, pécuniairement parlant pour sa concubine. Dans cet emballement de fin de métrage, on s’étonnera tout de même d’une scène délirante qui voit nos personnages se mettre à danser le disco alors que la tension est censée être à son paroxysme. Bref, tout ça pour dire que malgré tout l’amour vaincra, à l’image de cette dernière scène où Susanna court nue comme symbole de la liberté.

Globalement, Top Fit peine à réellement emballer, tant au niveau du récit, des interprétations que de la mise en scène. Même ce portrait de femmes ne convainc guère, dans cette approche qui aurait pu être donné de l’émancipation féminine.

A noter l’emploie du morceau Einsamer Hirte (1977) de Gheorghe Zamfir.

top fit_peloche

Fiche du film.

Merci à Toto14 (VCD)

Par défaut

2 réflexions sur “Top Fit (1983)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s