Action, Drame, Policier

Fatal Mission (1991)

Wrong place, wrong target, serious consequence

Scénariste-réalisateur de Fatal Mission (1991), Stephan Yip Tin-Hang met en scène un film d’action policier pour son second long-métrage.

Un groupe d’hommes menée par une femme (Saskia Van Rijswijk) fait irruption dans une maison à la tombée de la nuit. Ils neutralisent Liang (Derek Yee Tung-Sing), un père de famille sans problème qui fête l’anniversaire de son garçon. Pris de panique l’un des hommes de main (Joseph Cheng King-Kei) tue la femme de Liang. Dans le chaos, un feu se déclare dans la maison. Alors que le groupe prend la fuite, Liang ne peut sauver des flammes que sa petite-fille. Traumatisé, il se met en tête de venger la mort de sa femme et de son garçon. Hu (Sibelle Hu Hui-Zhong), la responsable des Homicides prend l’affaire en main…

Dans la multitude des films d’action policier à petit budget qui voyait le jour en ce début des années 90, Fatal Mission creuse tranquillement son sillon. Son récit, vu et revu employant des flics ripoux et un Monsieur Tout-le-monde s’adonnant à l’auto-justice fonctionne, à défaut d’éviter certaines facilités. On ne parlera pas ici de certaines répliques plus que risibles voire carrément consternantes. On appréciera surtout le face à face qui se profile entre Liang et ce « gang » des stups qui nage en eaux troubles. Guidé par un truand indic’ (Ricky Yi Fan-Wai), la responsable de l’anti-drogue, l’actrice Saskia Van Rijswijk élimine les dealers. Cette dernière, froide, cruelle et jusqu’au-boutiste campe à merveille ce rôle de flic corrompu. L’actrice fait preuve de dextérités physiques et on regrette qu’il n’y ait pas de combat martial avec Sibelle Hu digne de ce nom. En effet, la conclusion du métrage, dans la droite lignée des coups portés, des balles qui sifflent et des explosions ne les fait affronter que succinctement. Cette conclusion, à l’image de certaines séquences antérieurs est violente et composée de multiples rebondissements. Liang est bien entendu au cœur de ce dénouement, là où on le voyait se trainer jusqu’alors, il y joue un rôle décisif, en venant même au secours de la policière Hu. Les deux font alors équipe et sont à la fois traqués/traqueurs. Stephan Yip livre le divertissement ensanglanté et brutal qu’on peut attendre. Il joue habilement avec la tension jusqu’à la faire exploser en toute fin. On notera le traitement du personnage interprété (avec justesse) par Derek Yee.

En conclusion, Fatal Mission fait le boulot, même s’il s’avère parfois grossier, exagéré et illogique. Il offre un spectacle correct que tout aficionados d’actioner appréciera à sa juste valeur. Des gunfights, des phases de combats pieds/poings, des actes de cruautés (et graphiques pour certains) et j’en passe.

fatal mission_peloche

Fiche du film.

Merci à Supavince (VCD)

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s