Action, Comédie

Soif de Justice (1984)

Los tres hombres y la chica

Ça toujours été un plaisir d’adolescent de vivre les films des trois bouts en train de Hong Kong : Jackie Chan, Yuen Biao et Sammo Hung Kam Bo. Soif de Justice (1984) de et avec Sammo Hung faisait partie de ceux-là. Ce film plus connu sous le titre anglais Wheels on Meals (ou encore Spartan X et Million Dolllar Heiress) reste encore aujourd’hui un film plaisant qui offre de bons moments de cinéma enjoués.

En Espagne, deux amis tiennent un restaurant ambulant mais leur vie se voit chambouler lorsqu’ils croisent le chemin d’une pickpocket. Cette dernière est recherchée par un détective privé ainsi que des personnes mal intentionnées…

Il y a des films qui vieillissent bien d’autres moins. Ce Soif de Justice serait à « classer » parmi la première catégorie. Il y a toujours un sentiment bizarre de revoir des films qui ont bercé plutôt rythmé une époque de sa vie. Le temps passant, on adopte un autre regard sur les choses qui nous entourent. Pour ma part, il y a toujours une petite appréhension à revoir (une fois adulte) des films que j’ai pu voir une quinzaine de fois enfant ou adolescent. Revoir un Soif de Justice reste un plaisir parce qu’on parvient (encore) à s’y amuser même avec de nouvelle exigence en matière de cinématographie. Le rythme se tient et le mélange comédie et action fonctionne. Il fonctionne si bien qu’on ne s’ennui pas une seconde et qu’on assiste dès lors à un très bon divertissement. Je ne pense pas que ce soit la nostalgie qui parle. Bien sûr que scénaristiquement, c’est loin d’être transcendant. On assiste à une histoire sacrifiée pour qu’on puisse assister aux pitreries de notre trio. On pourrait regretter le fait qu’il n’y ait pas tant d’action que cela et qu’il faille attendre réellement le final du film pour profiter du « gros » spectacle. Il n’empêche que les gags jouent leur rôle celui de nous divertir et j’apprécie tout autant de voir plus d’humour que d’action tant que c’est bien fait.

Soif de Justice est un bon film du trio qui nous offre un festival d’humour, de gags, de cascade et de combats martiaux calibrés et d’un très bon niveau. Jacky Chan est sacrément en forme. Un délisse de voir l’acrobatique Yuen Biao ainsi que Sammo Hung sous les traits d’un détective privé. On n’oubliera pas non plus des guests comme Richard Ng Yiu-Hon (qui est bien délirant), John Sham Kin-Fun ou encore Wu Ma dans un hôpital psychiatrique. Sans oublier notre gweilo de service, j’ai nommé l’énormissime Bennyyyyy… Urquidezzzzz !

A noter que le réalisateur du traumatique Category 3 A Day Without Policeman (1993), Johnny Lee Gwing-Gaai est l’un des co-scénaristes du film avec Edward Tang Ging-Sang qui a co-écrit les trois premiers Police Story.

Fiche du film.

Par défaut

2 réflexions sur “Soif de Justice (1984)

  1. booyaa dit :

    c’est film la c’est vrai ne prenne pas une ride et c’est toujours un plaisir de les (re)voir,des films comme ca on n’en fait plus et c’est dommage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s