Action, Drame

Goodbye Hero (1990)

Stuntmen

Avant de poser sa caméra dans les habitations insalubres de Hong Kong avec Cageman (1992), Jacob Cheung Chi-Leung signait un film d’action dramatique avec Goodbye Hero (1990). Il y narrait la vie de cascadeurs entre vie privée et risques prit sur les plateaux de tournages.

Tony (Derek yee Tung-Sing) est un cascadeur respecté de la profession. Après un épisode douloureux, l’accident de Panzer (Chin Siu-Ho) qui a rendu ce dernier paraplégique, il est traumatisé. Se sentant responsable, il a du mal à confier son savoir et à lancer un nouveau jeune, Jerome (David Wu Dai-Wai) qui veut faire carrière. Sous la pression du réalisateur (Tony Ching Siu-Ting), il commence à lui donner quelques cascades qui s’avèrent dangereuses…

Le sujet de Goodbye Hero est digne d’intérêt. Il l’est parce qu’il nous plonge dans l’univers des cascadeurs de cinéma. Un métier rarement porté à l’écran alors qu’il est omniprésent dans le septième art, encore plus à Hong Kong en ce début des années 90, où le film d’action avait pignon sur rue depuis un moment déjà. Jacob Cheung fait donc le choix de nous parler de ces hommes de l’ombre qui prennent des risques incommensurables pour faire vivre l’industrie du rêve. Il relate avec soin la préparation des cascades. Il nous révèle l’envers du décor : le danger et l’adrénaline. Il nous offre tout simplement un portrait d’une profession excitante qui en a fait rêvasser plus d’un. Les moments de tension sur le plateau avant et après cascades sont savamment maitrisés. Et on prend plaisir à suivre cette description filmée.

A cela, il livre les portraits de trois cascadeurs touchants, même si quelque peu stéréotypés. Tony, l’ancien devant faire face à un drame. La difficulté pour lui de se reconstruire et qui arrive à un tournant de sa carrière. Panzer pour qui tout s’est écroulé. Personnage qui est malheureusement peu exploité. Ainsi que la fougue de la jeunesse sous les traits de Jerome, envieux de faire partie de ce cercle fermé, quitte à pendre tous les risques. Ce dernier engagera d’ailleurs une relation amoureuse avec la sœur de Tony (Vivian Chow Wai-Man). Une romance peu inspirée voire bateau qui apporte, certes quelques pointes humoristiques mais qui manque cruellement d’entrain. Les parties plus intimistes de ces trois personnages sont, là également peu misent en avant. Jacob Cheung parvient tout de même à montrer l’incompréhension de certains proches face au danger permanent.

Goodbye Hero est un film important bien qu’il ne convainc pas toujours. Mais au-delà de ça, Jacob Cheung réalise un véritable témoignage empreint d’un profond respect pour une profession, mais surtout des hommes qui n’ont pas terminé de prendre des risques pour nous faire rêver.

goodby hero_peloche

Fiche du film.

Merci à RyoSaeba

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s