Action, Comédie, Drame, Fantastique

A Chinese Odyssey Part One – Pandora’s Box (1995)

A Chinese Odyssey Part One

Le Roi Singe : La boîte de Pandore (1995) ou A Chinese Odyssey Part One – Pandora’s Box, en anglais (dans le texte) est le fait de Jeff Lau Chun-Wai, également scénariste. Ce dernier, avec la star comique Stephen Chow Sing-Chi revisitait le roman fantastique La Pérégrination vers l’Ouest de Wu Cheng’en.

A cause de ses agissements, Sun Wukong surnommé le Roi singe est condamné par les Dieux à être réincarné en être humain, notamment grâce au sacrifice du moine Xuanzang (Law Kar-Ying). 500 ans plus tard, Zhi Zunbao (Stephen Chow) un brigand de grand chemin doit faire avec la présence de démons. Ces êtres surnaturels recherchent la réincarnation de Sun Wukong, celui qui leur permettra de retrouver le moine Xuanzang et dont la chair donnerait l’immortalité à celui qui la mangerait…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Comédie

Love on Delivery (1994)

Tout est bon dans le… kung-fu

Spécialisé dans les comédies, Lee Lik-Chi faisait de Love on Delivery (1994) une comédie romantique loufoque, adaptant plus ou moins et officieusement le manga Noritaka.

Gentil looser naïf, Ho (Stephen Chow Sing-Chi) est un livreur moqué par tous. Lors d’une livraison, il fait la rencontre d’une judoka, Li (Christy Chung Lai-Tai) qui se sert de lui pour repousser les avances de son instructeur (Joe Cheng Cho). Amoureux, il met tout en œuvre pour conquérir le cœur de la jeune femme…

Lire la suite

Par défaut
Action, Aventure, Fantastique

Dr Wai (1996)

A la poursuite du parchemin magique

Film d’aventure rocambolesque nous transbahutant nerveusement, Dr Wai (1996) est le fait de Tony Ching Siu-Tung. Ce dernier s’adjoint les services de Ma Yuk-Sing pour les chorégraphies. Il enfante alors un film d’action étonnant et qui sait, de temps en temps être drôle.

Un professeur en archéologie, Dr Wai (Jet Li Lian-Jie) épaulé de son assistant, Pao (Takeshi Kaneshiro) sont chargés par le gouvernement chinois de retrouver un parchemin mystérieux. Dans leur quête, ils devront faire face à de nombreuses entraves…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame, Policier, Triade

Le Syndicat du Crime 2 (1987)

Le Syndicat du Crime 2 (1987) de John Woo : mon AVIS sur M.I.A.

a better tomorrow 2 _peloche

Fiche du film.

Par défaut
Action, Drame, Policier, Triade

The Killer (1989)

The Killer (1989) de John Woo : mon AVIS sur M.I.A.

the killer_peloche

Fiche du film.

Par défaut
Action, Comédie, Science-Fiction

Future Cops (1993)

WJ factory

Future Cops (1993) est une comédie déjantée de Wong Jing qui porte aussi la casquette de scénariste. L’auteur enfante une histoire d’action fantastique débilo-folle.

En 2043, un chef de la pègre, le Général (Ken Lo Wai-Kwong) doit être jugé pour ses crimes. Il envoie alors ses hommes de mains dans le passé pour éliminer le juge, Yu Ti Hung qui va le condamner. Pour contre-carrer ses plans, les futures cops : Tit Min (Andy Lau Tak-Wah), Broom Man (Jacky Cheung Hok-Yau) et Sing (Simon Yam Tat-Wah) sont également envoyés dans le passé pour le protéger. Ils font alors la connaissance d’un étudiant attardé, Chan Tai Hung (Dicky Cheung Wai-Kin) qui est le souffre-douleur de son établissement scolaire et qui va les aider à retrouver le fameux juge…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame, Fantastique

Duel to the Death (1983)

Combattre pour vaincre

Premier long-métrage de Tony Ching Siu-Tung, Duel to the Death (1983) est un wu xia pian survolté, dans lequel il prolonge son travail sur les chorégraphies martiales initiées dans The Sword (1980).

Tous les dix ans a lieu un duel à mort qui oppose le meilleur épéiste chinois à son alter égo japonais. Issu de l’école Shaolin, Bo Ching Wan (Damian Lau Chung-Yan) est le représentant chinois. Quant à Hashimoto (Norman Chu Siu-Keung), il est celui qui représentera le Japon. Ce dernier est notamment accompagné d’un moine, Kenji (Eddy Ko Hung). Les deux épéistes se rendent au lieu convenu mais ils devront faire face à des manigances qui visent ce duel…

Lire la suite

Par défaut