Comédie, Drame, Ero'/Porn'

The Legend of an Erotic Movie Star (1993)

The Queen of Mainland Girls

Category 3 érotique aux teintes humoristiques, The Legend of an Erotic Movie Star (1993) est le fait de Siu Bong, cinéaste éphémère de cette industrie qui est à l’image de son entreprise filmique.

Chine continentale. Hung (Liu Chi-Tak) rêve de devenir une actrice célèbre. En attendant, elle vit dans un petit village et s’est mariée à un homme (Lee Chung-Ling) qui échoue constamment à franchir la frontière pour Hong Kong. Un soir, Hung quitte son mari qu’elle aime pour tenter sa chance dans l’enclave britannique. Une fois sur place, elle prend conscience que les choses ne sont pas si faciles. Elle fait alors la connaissance d’Amy (Nam Yan), une prostituée jusqu’au jour où elle passe, enfin une audition…

Éphémère (?), The Legend of an Erotic Movie Star l’est tant il endosse les traits de ces petites productions érotiques réalisées avec peu de moyen. On y retrouve tous les éléments caractéristiques à ce genre, plus encore lorsqu’il s’agit de mettre en lumière un personnage féminin qui nous vient du Mainland. Ainsi que ce soit le parcours chaotique de l’héroïne ou bien les humiliations qu’elle subit comme le viol, The Legend of an Erotic Movie Star s’inscrit dans un cahier des charges connu. Pourtant, Siu Bong évite de tomber dans le sordide, préférant développer un récit léger. A travers la comédie, il dépeint le portrait d’une jeune femme naïve et qui n’a que peu de recul sur sa personne puisqu’après un rôle seulement dans le registre porno elle se voit déjà comme une star. Comme bon nombre de ses confrères, l’auteur se moque ouvertement de ces femmes venues de l’autre côté de la frontière pour rechercher la prospérité. Au-delà de cet aspect, une chose dénote tout de même de bon nombre de ces productions similaires, c’est le final. Si Hung connait de graves mésaventures tout au long de son escapade hongkongaise, notamment avec des malfrats, le récit se termine sur une note positive. Elle a réussi là où toutes les autres ont échoué, semble nous dire la voix off d’un narrateur s’invitant en toute fin. Elle rapporte avec elle : “The prosperity and peace from Hong Kong”. The Legend of an Erotic Movie Star se transforme alors en une espèce de pseudo-propagande pro-HK qui n’est pas loin d’être cynique dans son approche, aussi bien pour ces mainlanders que ce que Hong Kong peut leur apporter.

The Legend of an Erotic Movie Star, s’il s’oubliera très vite à au moins le mérite d’intéresser le temps qu’il dure, sortant du carcan pré-établi et livrant pour l’occasion une peinture au vitriol du milieu du X à HK. On s’amusera de son héroïne qui en fait des tonnes avec sa petite notoriété d’actrice dénudée, sans pourtant mettre de côté la part sombre qu’offrent ces Cat. III softcore.

the legend of an erotic movie star_peloche

Fiche du film.

Merci à Toto14 (VCD)

Cartons début, fin, intertitres…

the legend of an erotic movie star_cartons_peloche

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s