Action, Comédie, Epouvante/Horreur, Policier

Vampire’s Breakfast (1987)

Happy blood

Acteur de la Shaw Brothers passé par la mise en scène durant les années 80, Wong Chung enfantait avec Vampire’s Breakfast (1987) une comédie horrifique. Il y mettait en scène un vampire-zombie semant le trouble à Hong Kong.

Après le nouvel assassinat d’une jeune femme, le journaliste Piao (Kent Cheng Jak-Si) pense que le meurtrier est un vampire (Simon Wilson). L’enquête de police mené par l’inspecteur Chen (Parkman Wong Pak-Man) refuse catégoriquement cette hypothèse. Durant son investigation, Piao fait la rencontre d’Angie (Emily Chu Bo-Yee) et celui d’un voleur d’auto-radio (Gwaan Chiu-Chung). Il se retrouve alors sur les traces du fameux vampire…

Lire la suite

Par défaut
Drame, Policier

The Secret (1979)

Ménage à trois

Premier long-métrage d’Ann Hui On-Wah qui serait inspiré d’un fait divers, The Secret (1979) est un thriller qui appartient aux origines de la mouvance de la Nouvelle Vague hongkongaise. Il mettait alors en scène l’actrice taïwanaise Sylvia Chang Ai-Chia qui menait une enquête après un double meurtre mystérieux.

Dans une forêt, les corps d’une femme et d’un homme sont trouvés pendus. Très vite, la police suspecte un handicapé mental (Norman Chu Siu-Keung). Une amie de la famille d’un des défunts présumé, Lin Ming (Sylvia Chang) se lance alors dans une investigation qui va l’amener jusqu’à un couvent à Macao…

Lire la suite

Par défaut
Action, Comédie, Drame, Policier

Arrest the Restless (1992)

Teddy Boy

Après son diptyque Lee Rock (1991), Lawrence Ah Mon voyage à nouveau dans le passé pour poser l’action d’Arrest the Restless (1992) dans les sixties. Il y signe une comédie dramatique prenant en toile de fond de jeunes délinquants en marge de l’univers des triades.

Dans les années 60, le sergent Lam (Charles Heung Wah-Keung, à se demander s’il n’interprète pas le même personnage que dans Lee Rock II) tente d’arrêter Sam (Eddie Ng Kwok-Ging), jeune malfrat qui est notamment suspecté de viol et qui s’avère être le fils d’un riche homme d’affaire (Joe Cheung Tung-Cho). Mais Lam se retrouve face au refus catégorique de sa hiérarchie et d’un collègue, Ngan Tung (Paul Chun Pui). Il découvre qu’une certaine forme de corruption existe et ne tarde pas à être muté à la brigade des mineurs. Une fois muté, son chemin croise celui de Teddy (Leslie Cheung Kwok-Wing), une petite frappe en conflit avec Sam et sa bande. Lam voit une occasion de stopper les agissements de Sam, tandis que ce dernier et ses acolytes s’attaquent aux proches de Teddy…

Lire la suite

Par défaut
Comédie, Ero'/Porn'

Crazy Sex (1976)

Opium

Film polisson de Li Han-Hsiang au sein de la Shaw Brothers composé de deux épisodes (Le premier d’un peu plus de 45 minutes, le second d’environ quarante), Crazy Sex (1976) s’attache à dépeindre les relations amoureuses mouvementées d’une poignée de personnages.

Dans le premier épisode qui se déroule dans un Hong Kong contemporain, on suit une jeune femme, Louisa Lai (Shirley Yu Sha-Li) qui se fait enlever par un gang de trafiquants d’opium. Ces derniers pensent qu’elle est une taupe de la police. Victime d’une erreur, la jeune femme séduit le boss de l’organisation (Wang Hsieh) qui est marié. Elle ne tarde pas à le faire chanter.

Le deuxième épisode nous montre un Hong Kong en costume où l’on suit un homme, Pan Lao Hai (Lee Kwan) passionné de figurines érotiques, jaloux et vivant dans un quartier de luxure. Pour éviter que sa femme (Woo Gam) soit importunée par des clients des bordels environnants, il l’enferme dans la demeure familiale ! La relation du couple prend une drôle de tournure lorsque Pan Lao Hai absorbe un aphrodisiaque et qu’un nouveau voisin, Deng Xiao-Xian (Hong Hoi) s’installe.

Lire la suite

Par défaut
Drame, Policier

Sentenced to Hang (1989)

Wolves

Sentenced to Hang (1989) de Taylor Wong Tai-Lo jouit d’une bonne réputation dans l’industrie cinématographie hongkongaise, particulièrement chez une partie des fans. D’une part, parce qu’il est, d’après beaucoup comme le premier film à recevoir une classification Category 3 à sa sortie en salle. D’autre part, parce qu’il s’inspire de faits réels qui prirent place au début des années 60, avec notamment l’exécution à mort par pendaison des kidnappeurs, condamnation à mort abolit en 1966.

Li Wai (Tony Leung Ka-Fai), Ma Yee Charn (Kent Cheng Jak-Si) et Tang Chi King (Elvis Tsui Kam-Kong) sont trois amis d’enfance qui se sont juré fidélité. Ils sont tous de petits employés qui tentent de gagner leur vie tant bien que mal. Alors que Wai est licencié par Wong Kam Shek (Tien Feng), son riche patron, les trois amis décident d’enlever son fils (Stuart Ong) contre une rançon. Les choses tournent mal et ce dernier décède. Sans en informer la famille, les trois amis essayent de récupérer la rançon sans succès. Ils se retrouvent face à des refus catégorique jusqu’à ce qu’ils décident de cibler Wong Kam Shek à son tour…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame

Island of Fire (1990)

Destins croisés

Chu Yen-Ping réalise avec Island of Fire (1990) un film d’action parsemé de combats martiaux dans et sur l’univers carcéral. Il réunit surtout quatre pointures de l’industrie cinématographique hongkongaise pour interpréter quatre personnages qui n’ont rien à voir les uns avec les autres, si ce n’est un lieu : la prison. Du coup, ce lieu devient à son tour un personnage principal à part entière où Tony Leung Ka-Fai, Sammo Hung Kam-Bo, Jackie Chan et Andy Lau Tak-Wah l’arpentent, mené chacun par une motivation personnelle.

Island of Fire, bien avant Oz aux États-Unis (série TV de 6 saisons) multiplie les personnages et leurs histoires propres, ne réunissant véritablement ses protagonistes principaux qu’en toute fin de film. Le récit s’arrête sur l’un, rebondit sur l’autre, les fait se croiser, raconte leur vie d’incarcéré comme une éternelle passation de témoin jusqu’au dénouement final. On y croise aussi un Jimmy Wang Yu (également producteur) charismatique en vieux chef de prison défiant l’autorité carcérale. Sans oublier le génial Jack Kao Kuo-Hsin (Full Alert, 1997) dans le rôle d’une terreur qui est épaulé par un monsieur muscle.

Lire la suite

Par défaut