Action, Drame, Ero'/Porn', Policier

Whore & Policewoman (1993)

Buddy girl

Pour sa dernière réalisation à ce jour, le touche à tout du cinéma Wong Gwok-Chue (également co-scénariste avec Chan Hiu-Bing) signait Whore & Policewoman (1993), un film policier d’action classé Category 3, espèce de buddy movie au féminin qui voit une policière faire équipe avec une prostituée. L’action se déroule en Thaïlande.

May Lin (Julia Cheng Yim-Lai), une prostituée retrouve sa colocataire, Nana en piteux état. Cette dernière est la nouvelle victime d’un homme masqué qui torture des prostituées. Filmant leurs ébats sexuels pour faire chanter leurs clients, May Lin se visionne la cassette vidéo de l’agression. Elle détient une preuve qui pourrait faire condamner le psychopathe masqué. Alors que des hommes tentent de l’éliminer pour la cassette vidéo et que Nana décède de ses blessures, May Lin fait appel au procureur Yin Li Shin (Kwan Hoi-San). Il envoie Nancy Cheng (Michiko Nishiwaki), une policière pour l’escorter jusqu’à lui…

Lire la suite

Par défaut
Drame, Epouvante/Horreur, Policier

The Untold Story (1993)

Le restaurant

Fleuron de la Category 3 qui s’est imposé comme un film culte à part entière, The Untold Story (1993) nous est livré par Herman Yau Lai-To, avec dans le rôle principal Anthony Wong Chau-Sang. L’auteur y narre un fait divers qui fit grand bruit au milieu des années 80 à Macao.

1978, Hong-Kong, un homme en tue un autre pour une dette d’argent. L’assassin fuit alors à Macao et revêt une nouvelle identité : Wong Chi-Hang (Anthony Wong). 1986, Macao, des restes de corps humains sont retrouvés sur une plage. La police y dépêche une équipe dont l’Inspecteur Lee (Danny Lee Sau-Yin) est à la tête. Ce dernier ne tarde pas à soupçonner Wong Chi-Hang, restaurateur qui semble avoir acheté l’établissement les « Huit Immortels » à ses anciens propriétaires, propriétaires qui ne donnent plus signent de vie…

Lire la suite

Par défaut
Drame, Ero'/Porn'

Windflower (1994)

Hsiao Shi’s revenge

Premier film de Chan Wai-On qui partagea sa carrière entre Hong Kong et Taïwan, Windflower (1994) est un drame érotique qui relate l’histoire d’une vengeance, celle d’une femme violée et dont les parents ont été assassinés.

Hsiao Shi (Chan Pooi-Kei) est une jeune femme qui est enlevée par un groupe d’hommes. Lors de l’enlèvement, ces derniers tuent accidentellement sa mère et blessent son père qui leur doit de l’argent. Alors qu’elle a les yeux masqués, Hsiao Shi est violée par un inconnu qui s’avère être le commanditaire de ce rapt puis elle est à nouveau violé. Cette fois-ci, elle voit le visage de Lee Kuen, bras droit du commanditaire. Après ce lugubre épisode, elle parvient à s’enfuir et retrouve son foyer. Hsiao Shi essaie de se reconstruire aux côtés de son petit-ami, Chia Wei. Tandis que son père continue de jouer et devoir de l’argent aux hommes qui l’ont enlevé, Hsiao Shi devient grâce à une amie, Helen (Oh Yin-Hei) mannequin dans une agence dirigé par Tony (Lee Chung-Ling). Mais le rêve est de courte durée. Trompée par Chia Wei, Hsiao Shi apprend la mort de son père, battu à mort…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame

Fatal Vacation (1990)

Sans rémission

Sur un scénario de Nam Yin qui y interprète également un petit rôle, Fatal Vacation (1990) de Eric Tsang Chi-Wai qui tient ici l’un des rôles principaux, en plus d’en être le producteur met en scène un groupe de touristiques de Hong Kong aux Philippines. Ces derniers se font enlever à Quezon City et séquestrer dans la jungle par des membres du New People’s Army (N.P.A.). La branche armée du Communist Party of the Philippines-Marxist Leninist souhaite échanger les otages contre leur chef détenu par l’armée…

Lire la suite

Par défaut
Action, Policier, Triade

The Longest Nite (1997)

The Longest Nite (1997) de Patrick Yau Tat-Chi : mon AVIS sur M.I.A.

the longest nite_peloche

Fiche du film.

« Je lui [Patrick Yau] ai proposé de réaliser The Odd One Dies sous ma supervision, pour qu’il puisse apprendre le métier. Je suis en quelque sorte son parrain. J’étais sur le plateau tous les jours, je retravaillais le script, je discutais avec les techniciens… Même chose sur The Longest Nite dont le tournage a été assez difficile. » (Johnnie To, HK Orient Extrême Cinéma, N°8, septembre 1998)

Par défaut