Drame, Ero'/Porn'

Super Gigolo (1993)

Dreaming Paradise

Producteur et réalisateur de Super Gigolo (1993), sans doute aussi scénariste au jour le jour, ceux du tournage, Lee Wai-Lap livrait en pleine vague érotisante ce Category 3 dénudé aux teintes dramatiques. Sauf que lorsqu’on se penche sur la filmographie du garçon, on s’aperçoit que ce Super Gigolo n’est autre que son City of Love (1992). Ce dernier est juste plus long de cinq minutes, cinq minutes supplémentaires qui doivent se retrouver en début de film. (*)

A Hong Kong, Jay cumule les petits boulots pour faire venir sa moitié, Jane. Le jour de son arrivée, il part l’accueillir. Tous les deux sont des chinois du continent mariés qui espèrent une meilleure vie. Mais après un accident de la route, Jane est hospitalisée. Sans moyen, Jay se retrouve à emprunter de l’argent à l’une de ses patronnes, Fatty qui tient un night-club dans lequel il est serveur. Pour rembourser ses dettes, elle l’oblige à se prostituer auprès de riches clientes…

Lire la suite

Par défaut