Drame, Ero'/Porn'

Don’t Call Me Gigolo (1993)

Honey boy

Drame érotique de Ma Tin, Don’t Call Me Gigolo (1993) est une Category 3 mettant en scène un casting indissociable de cette classification de renom.

Sheng (Shum Wai) a prêté de l’argent à une connaissance (Charlie Cho Cha-Lee) qui, constamment gagne du temps pour le rembourser. De son côté, Hwa (Stuart Ong) a besoin d’argent. Il interpelle son ami Chu/Tom sur la possibilité d’avoir des revenus supplémentaires. Ce dernier le présente à son boss et Hwa découvre par la même occasion que son ami se prostitue. Alors qu’il traverse la route, Hwa est percuté par un véhicule conduit par Chang Wen Sheng (Chan Ting), une jeune femme qu’il va revoir par la suite….

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Action, Aventure, Drame, Fantastique, Policier

Visa to Hell (1992)

Le Purgatoire

Tout connaisseur sait que Dick Wei n’est pas un réalisateur. C’est juste un acteur donnant dans la tatane qui a eu, un jour l’occasion (chopé au vol) de mettre en scène un film. Il enfanta Visa to Hell (1992) et rééditera plus tard l’expérience avant de prendre conscience que cette casquette n’était pas pour lui. On ne lui donnera pas tort mais on louera cette première expérience derrière la caméra. Pourquoi ? Parce qu’il y offre un film à l’image de son pitch, c’est-à-dire complètement barré !

Un malfrat (Dick Wei) assassine la famille d’un policier (Lam Wai) qui le traque. Préférant la mort à l’incarcération, le malfrat se tue. Quant au flic, il n’est pas prêt à en rester là. Il demande à un prêtre taoïste de l’envoyer en Enfer pour venger sa famille ! Le Fat-si s’exécute et l’âme de notre flic part à la chasse au malfrat tout en combattant la faune locale…

Lire la suite

Par défaut
Drame, Policier

Soul (1986)

Secret

Indéniablement inspiré de Gloria (1980) de John Cassavetes, le thriller Soul (1986), deuxième long-métrage de Shu Kei (co-scénariste avec Ah Man) met en scène Deannie Yip Tak-Han, femme de flic traquée par des malfrats.

L’inspecteur de police Kai Yeung (David Chiang Da-Wai) semble mener une vie tranquille avec sa femme Cheung Ip (Deannie Yip). Pourtant, une fois au commissariat, il parait s’être défenestré. Au même moment, Cheung Ip fait la connaissance d’une voisine d’origine taïwanaise (Ding Xiao-Hui) et de son fils, Loong Loong (Yan Zheng-Jie). Ils sont alors la cible d’un trio de malfrats. En prenant la fuite, la voisine meurt. Cheung Ip parvient à s’enfuir avec Loong Loong et apprend la mort de son mari. La police conclue à un suicide qui pourrait avoir été motivé pour une histoire de corruption…

Lire la suite

Par défaut
Drame, Epouvante/Horreur, Fantastique

The Bedevilled (1975)

Justice

Morceau d’horreur fantastique produit par la Golden Harvest, The Bedevilled (1975) de Lo Wei, également scénariste est un film en costume. On y retrouve l’actrice japonaise Ike Reiko qui jouit d’une petite réputation au Pays du Soleil Levant notamment pour ses Pinku eiga.

Dans un village reculé, le fils d’une famille influente viole Cheng Niang (Ike Reiko), la femme d’un tenancier, Tseng Chia Chu (James Tin Jun). Ce dernier découvre le corps sans vie du violeur dans sa propre chambre, sans trace de sa femme. Il est alors arrêté et passe en jugement. Le magistrat Tang (O Chun-Hung) qui a des soucis d’argent le condamne à mort sous la pression de la famille influente. Alors qu’il est pris de remords, Tsang doit faire face au fantôme de Tseng…

Lire la suite

Par défaut
Action, Ero'/Porn', Fantastique

Kung Fu CockFighter (1976)

Kung fu porno

Ça y est, c’est arrivé. Un individu a poussé la porte de la boutique et s’est glissé jusqu’à la pièce du fond, derrière le rideau qui masque les étagères pour « adulte ». Il est revenu avec entre les mains une VHS que je pensais avoir perdu à tout jamais. Une VHS poussiéreuse qui laissait voir un titre des plus évocateur : Kung Fu CockFighter (1976). J’appréhendais ce moment depuis l’ouverture de Hong Kong Movie Video Club. Il avait entre les mains un film dont l’existence semblait de ces mirages en plein désert. Un oasis sortie de l’imaginaire. Et pourtant Kung Fu CockFighter existe bel et bien. Il est le fait d’un sombre inconnu. Inconnu comme son casting et ses techniciens. Aucunes bases de données ne semblent connaître son existence. Cette cassette qu’il tient entre les mains enferme pourtant une histoire filmée que l’on ne peut nier.

On ne peut nier que ce Kung Fu CockFighter narre une histoire. L’histoire de la Cour d’un seigneur, Lee-Show qui règne en despote. Lee-Show s’accapare les jeunes femmes du village pour abuser d’elle sexuellement parlant. Sa garde rapprochée de moine tibétain sélectionne les femmes vierges et assassinent celles qui ne le sont pas. Une vierge en particulier, Michile l’envoute plus que les autres. Une fois souillée, la jeune femme se suicide n’assumant ce déshonneur devant l’homme qu’elle aime. Ce dernier se met en quête de vengeance, aidé d’un vieux maître. Ils ne tardent pas à être rejoint par le fantôme de Michile mais les moines tibétains sont là pour contre-carrer leur plan…

Lire la suite

Par défaut
Comédie, Drame, Fantastique

July 13th (1996)

One way

Avec July 13th (1996), Wellson Chin Sing-Wai signait un nouveau film de fantôme comme il avait pu le faire deux ans auparavant avec The Third Full Moon (1994). Il y mettait en scène Lau Ching-Wan et Michael Chow Man-Kin dans la peau de deux policiers faisant face à des esprits. Ici, le réalisateur de Ghostly Vixen (1990) remplace les deux policiers par l’acteur David Wu Dai-Wai (Robotrix, 1991) et la macanaise Michelle Reis (Perfect Girls, 1990). Ces derniers enquêtent sur une affaire de suicide aux circonstances mystérieuses et vont très vite faire appel à Pierre (Dayo Wong Chi-Wah), un ancien flic amnésique qui a perdu la tête…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame, Ero'/Porn'

Behind the Pink Door (1992)

rape DV (MST) suicide kill murder

Je ne m’enflammerai pas à dire que c’est un monument ! Avec ce point d’exclamation qui accompagne l’enthousiasme qu’une œuvre cinématographique peut me communiquer. Enfin, j’exagère sans doute les traits d’un film qui ne ménage pas son spectateur avec son lot de scène de viol, d’une enquête de flic un peu facile et d’une vengeance un peu creuse. Ce film, c’est celui de Lam Gam-Fung, Behind the Pink Door (1992). Ce Category 3 tendance tragique allie, malaxe (surtout les poitrines) et mélange… sexe et enquête policière. On y retrouve notamment la future madone de ce sous-genre, j’ai nommé Pauline Chan Bo-Lin dans son quatrième rôle au cinéma.

Lire la suite

Par défaut