Action, Drame, Ero'/Porn'

Rose Sex Killer (1992)

Flower revenge

Category 3 érotique, Rose Sex Killer (1992), dont l’année de production est une estimation est mise en scène par un inconnu. Aucune base de données n’avance d’identité. On y parle bien d’un Cheung Kwok-Keung comme assistant-réalisateur et chorégraphe des scènes d’actions, rien de plus. Qui sait ? N’assumant ce film de piètre qualité, il s’est sans doute caché derrière d’autres fonctions. Trêve de plaisanterie. Ce Cat. III s’inscrit comme un rape and revenge.

Une nuit alors qu’elle fait du camping avec son petit-ami, une jeune femme est violée tour à tour par quatre individus. A leur tête, on reconnait l’acteur Hak Lung (tiens, il ressemble étrangement au moine de Kung Fu CockFighter, ça peut coller, il a bourlingué du côté de Taïwan). Abandonnée par son petit-ami qui se noie dans l’alcool, elle devient hôtesse dans un night-club pour retrouver ses bourreaux d’un soir. Elle découvre que ce sont des gangsters et entreprend de s’entrainer aux maniements des armes. Une fois prête, elle les cible un à un…

Lire la suite

Par défaut