Action, Comédie, Drame

Final Victory (1987)

Green hat

Sur un scénario de Wong Kar-Wai (qui passait peu de temps après à la réalisation de son premier long), Final Victory (1987) est la cinquième mise en scène de Patrick Tam Kar-Ming. Ce dernier détourne les codes du polar et offre pour l’occasion un melting-pot des genres enivrants.

Bo (Tsui Hark) est un petit malfrat qui va devoir faire un séjour en prison mais avant, il confie à Hung (Eric Tsang Chi-Wai), son meilleur ami, couard de première et accessoirement bras droit les rennes de son petit royaume. Un royaume qui se résume essentiellement aux relations amoureuses qu’il entretien avec deux femmes qui ne se connaissent pas. La première, Ping (Margaret Lee Din-Long) est une joueuse invétérée qui perd tout ce qu’elle a au mahjong. Situation qui met Hung dans l’embarra et l’oblige à trouver une forte somme d’argent au plus vite. La deuxième, Mimi (Rachel Lee Lai-Chun) est une jeune femme dont il tombe amoureux. Rien ne va plus et lorsque Bo découvre le poteau rose, sa sortie imminente n’en est que plus tendue…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame

Goodbye Hero (1990)

Stuntmen

Avant de poser sa caméra dans les habitations insalubres de Hong Kong avec Cageman (1992), Jacob Cheung Chi-Leung signait un film d’action dramatique avec Goodbye Hero (1990). Il y narrait la vie de cascadeurs entre vie privée et risques prit sur les plateaux de tournages.

Tony (Derek yee Tung-Sing) est un cascadeur respecté de la profession. Après un épisode douloureux, l’accident de Panzer (Chin Siu-Ho) qui a rendu ce dernier paraplégique, il est traumatisé. Se sentant responsable, il a du mal à confier son savoir et à lancer un nouveau jeune, Jerome (David Wu Dai-Wai) qui veut faire carrière. Sous la pression du réalisateur (Tony Ching Siu-Ting), il commence à lui donner quelques cascades qui s’avèrent dangereuses…

Lire la suite

Par défaut
Comédie, Drame, Triade

Once Upon a Time in Triad Society (1996)

Vrai/faux

Réalisateur sans grand charisme (oserais-je écrire « sans aucun »), Cha Chuen-Yee a eu au moins le mérite de signer la comédie noire Once Upon a Time in Triad Society (1996) ou comment déconstruire le mythe de la triade que des films comme Young & Dangerous érigent. Cha Chuen-Yee met ici en scène Francis Ng Chun-Yu, sous les traits d’un chef de triade qui parle de son parcours. L’acteur y livre une grande performance en exploitant une palette de jeu diversifiée.

Brother Kwan est un chef de triade brutal qui règne par la peur. Après une altercation où se montre la police, il est pris pour cible et blessé par balle. A l’hôpital, entre la vie et la mort, il se remémore ses premiers pas dans la pègre pendant qu’une infirmière lui apporte les premiers soins…

Lire la suite

Par défaut