Comédie, Ero'/Porn'

Key to Fortune (1992)

Investigation

Écrit et réalisé par Otto Chan Juk-Tiu, Key to Fortune (1992) nous fait entrer de plein pied dans l’univers de la prostitution. Faux documentaire ? Docufiction ? Difficile de qualifier ce Category 3 qui semble aussi bien mettre en scène de véritables entretiens d’acteurs de ce secteur professionnel que de réaliser des séquences fictives, retraçant notamment des anecdotes.

Par l’entremise de ce brave James Wong Jim et de Cheng Wai-Ga, nous découvrons tous les aspects de l’industrie du sexe. Le premier, avec sa bonhomie commune nous présente les thèmes abordés. Quant à la deuxième, elle va au devant des souteneurs et autres gagneuses pour récolter leurs confidences.

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Comédie, Ero'/Porn'

Screwball ’94 (1994)

Jeunesse X

Aaah ce brave James Wong Jim ! Le lubrique Tonton James qui est porté sur la chose. Ce brave Tonton qui te prend sous son aile, et qui t’apprends tout ce qu’il y a à savoir sur la gente féminine. Il s’y connaît le Tonton. Il a prêté plus d’une fois sa bonhomie pour parler du sexe et des femmes, des femmes et des parties fines. Il en va de même dans ce  Screwball ’94 (1994), une comédie érotique mise en scène par l’un des Monsieur Cat. III, j’ai nommé Otto Chan Juk-Tiu.

Dans la Chine impériale, Tonton James qui campe Tong Shi-Yi est un illustre homme de sexe. Il couche avec la femme d’un prêtre taoïste qui se venge en le faisant tuer et en enfermant son âme dans un pot de chambre. Dans le Hong Kong d’aujourd’hui (enfin celui de 94), Lee Pan Fei (Ricky Ho Pui-Tung) est un étudiant porté par ses pulsions sexuelles. Chaque nuit, il souille ses draps en rêvant de ses camarades de classe au féminin. En nettoyant un pot de chambre de collection appartenant à ses parents et souillé par l’un de ses amis, Lee Pan Fei libère le fantôme de Tonton James. Pour le remercier, Tong Shi-Yi lui accorde la réalisation de certains de ses vœux, mais il se retrouve très vite à devoir sauver sa descendance pour être « correctement » réincarné…

Lire la suite

Par défaut