Action, Drame, Epouvante/Horreur

Her Vengeance (1988)

Martyre

Reconnu de nos jours comme étant le pape du bis à HK, Lam Nai-Choi enfantait avec Her Vengeance (1988) un morceau d’exploitation peu présent dans sa filmographie. Oubliez ici le côté Z d’une œuvre comme The Seventh Curse (1986) et laissez-vous entrainer dans ce rape and revenge, remake du Shaw Brothers The Kiss of Death (1973) de Ho Meng-Hua. Ce thriller horrifique traité de façon réaliste nous entraine dans la vengeance implacable d’une femme martyrisée et plus encore.

A Macao, Chieh Ying (Pauline Wong Siu-Fong) travaille dans un cabaret.  Elle se heurte violemment à cinq hommes au comportement frustre. Alors qu’elle rentre chez elle, les cinq hommes l’entrainent dans un cimetière et la violent. Atteinte d’une maladie sexuellement transmissible, elle se met en quête de vengeance…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame, Ero'/Porn'

Behind the Pink Door (1992)

rape DV (MST) suicide kill murder

Je ne m’enflammerai pas à dire que c’est un monument ! Avec ce point d’exclamation qui accompagne l’enthousiasme qu’une œuvre cinématographique peut me communiquer. Enfin, j’exagère sans doute les traits d’un film qui ne ménage pas son spectateur avec son lot de scène de viol, d’une enquête de flic un peu facile et d’une vengeance un peu creuse. Ce film, c’est celui de Lam Gam-Fung, Behind the Pink Door (1992). Ce Category 3 tendance tragique allie, malaxe (surtout les poitrines) et mélange… sexe et enquête policière. On y retrouve notamment la future madone de ce sous-genre, j’ai nommé Pauline Chan Bo-Lin dans son quatrième rôle au cinéma.

Lire la suite

Par défaut
Comédie, Ero'/Porn'

James Wong in Japan & Korea (1992)

Lets go prostitution

James Wong Jim c’est un monstre sacré ! Au-delà du fait qu’il se soit illustré comme ayant été l’un des grands compositeurs de l’industrie cinématographique hongkongaise (mais aussi télévisuelle) et qu’il ait campé accessoirement quelques rôles, il est cet homme au centre de ce documentaire fictif qu’est James Wong in Japan & Korea (1992). Ce faux documentaire de Simon Yip Fai-Wong permet à James Wong, sous les traits de Chung Kwok Sing de se mettre en scène lui et ses deux acolytes qu’il prend sous son aile (son frère, l’acteur Tommy Wong Kwong-Leung et Timothy Zao). L’homme se raconte face caméra. Il narre aux spectateurs ses péripéties avec la gente féminines et en particulier les prostituées. Un régale qui se joue comme une comédie à tendance érotique, classé en Category 3.

Lire la suite

Par défaut