Comédie, Drame

The Odd One Dies (1997)

2

Premier long-métrage du trop rare Patrick Yau Tat-Chi, The Odd One Dies (1997) est un polar Milkyway réalisé sous l’égide de Johnnie To Kei-Fung, celui qui fut son mentor à ses débuts à la TVB.

Mo (Takeshi Kaneshiro) est un joueur de jeu de hasard qui perd tout ce qu’il gagne, même l’argent qu’il n’a pas. Endetté, il accepte un contrat qui vise un thaïlandais de passage à Hong Kong. Alors que la chance lui sourit enfin au jeu, il décide de faire exécuter le contrat par quelqu’un d’autre. Il fait alors la connaissance d’une jeune femme (Carman Lee Yeuk-Tung) qui sort de prison…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Action, Drame, Policier

A Hero Never Dies (1998)

Peur du ridicule

A Hero Never Dies (1998) de Johnnie To Kei-Fung me rend des plus perplexe. Pour commencer, il y a le look ridicule de Lau Ching-Wan en cow-boy. Ce dernier est un tueur à gage, homme de main qui partage une « amitié » singulière avec le personnage de Leon Lai Ming, également tueur et homme de main. Cette relation débute alors sur des scènes risibles, consternantes aussi, à l’image du look qu’affiche Lau. Un bullet ballet souvent ridicule donc qui parvient tout de même à être sauvé in extremis, et encore…

Martin (Lau Ching-Wan) et Jack (Leon Lai) sont amis mais appartiennent à deux gangs rivaux. Ils évitent pourtant de s’affronter même si leur patron respectif se font la guerre jusqu’au jour où ces derniers se réconcilient et en profitent pour se débarrasser d’eux…

Lire la suite

Par défaut
Fantastique

Excuse Me, please ! (1989)

Vengeance d’outre-tombe

Petite production, Excuse Me, please ! (1989) de James Yi Lui (qui se donne par ailleurs un rôle) mélange les genres et sous-genres mais surtout les cassures de ton. On passe dès lors d’une comédie fantastique à un drame quasi-horrifique pour terminer sur une note plus légère mais tout de même ensanglanté. L’univers du film est des plus singuliers puisque nous partageons le quotidien de personnes qui vivent du commerce de la mort. D’un côté, des employés de cimetière qui lavent notamment des ossements (hum, intéressant). De l’autre, des prestataires mortuaires qui ont la particularité d’avoir des prêteurs sur gages aux basques. Ces derniers pour éponger leurs dettes vont avoir la mauvaise idée d’enlever une jeune employée (Lee Ching) du cimetière pour la prostituer. Elle a notamment la particularité de communiquer avec les esprits. Au moment de l’enlèvement, nos prestataires en profitent pour la violer. Séquestrée, elle parviendra à s’évader pour préparer sa vengeance…

Lire la suite

Par défaut