Drame, Triade

Gangs (1988)

The same boat

Au travers de Gangs (1988), Lawrence Ah Mon, pour son premier long-métrage met en scène une jeunesse désœuvrée, celle issue de la cour des miracles des grands ensembles hongkongais. Il fait de cette peinture désenchantée un drame réaliste et sans concession.

Avec Coma (Leung Sap-Yat), Blocker (Lau Chi-Daat), Little Demon (Tse Wai-Kit) et une poignée d’autres, Big K (Ricky Ho Pui-Tung) et son petit frère Little K (Wong Chung-Chun), fils d’un ancien voyou (Sing Yan) appartiennent à une bande affiliée au Sun Hing Gang. Ils sont sous l’autorité de Wen qui est en lien direct avec le boss, Oncle Sing. Vivant essentiellement de menus larcins, ils sont notamment utilisés pour racketter des commerçants. Si Big K a un petit emploi de garagiste, son amitié l’entraine inexorablement vers les chemins sinueux de la délinquance et des affrontements entre bandes…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Drame, Ero'/Porn'

Hong Kong Gigolo (1990)

Men buy

Après avoir traité l’univers des accompagnatrices dans Call Girl ’88 (1988), David Lam Tak-Luk signait avec Hong Kong Gigolo (1990) une incursion fictionnelle dans la prostitution masculine.

Wai (Simon Yam Tat-Wah), Horse (Alex Man Chi-Leung) et Joe (Mark Cheng Ho-Nam) sont trois gigolos qui travaillent pour Maria (Petrina Fung Bo-Bo), propriétaire d’un bar. Ils cachent tous leur condition à leur proche. Wai dont la sœur, Ming (Meg Lam Kin-Ming) est policière a essentiellement une clientèle vieillissante. Plus âgé dans le métier et père d’un enfant, Horse accumule les dettes, surtout il doit faire face à son ex-femme qui compte vivre à l’étranger avec son nouvel époux et souhaite donc emmener son fils. Accessoirement, il a été le mentor de Wai. Quant à l’athlétique Joe, il sort avec Susan, une universitaire qui doit suivre ses parents au Canada. Ces derniers s’opposent à la relation qu’entretient leur fille. Tandis que Wai est harcelé par le supérieur homosexuel de Ming, Horse tente d’obtenir par tous les moyens la garde de son fils ; Joe est approché par le mari de l’une de ses clientes qui désire demander le divorce sans n’avoir rien à payer…

Lire la suite

Par défaut
Drame

Queen of Temple Street (1990)

Madame

Second film de Lawrence Ah Mon, Queen of Temple Street (1990) est un drame social dans lequel nous suivons le quotidien d’une maison close. L’établissement a pour tenancière Wah (Sylvia Chang Ai-Chia). Cette dernière entretien une relation houleuse avec sa fille, Yan (Rain Lau Yuk-Chui) dont elle apprend qu’elle est hôtesse dans un night-club. La première tente de lui faire prendre conscience de son erreur, en prenant en exemple sa propre histoire. Tandis que la deuxième, insouciante désire connaître l’identité de son vrai père…

Lire la suite

Par défaut
Comédie, Drame, Ero'/Porn'

Gigolo and Whore (1991)

« Pioute » : Mode d’emploi

Gigolo and Whore (1991) de Terry Tong Gei-Ming ! Immense ! On n’est pas loin du chef d’œuvre. On n’y est presque mais pas tout à fait. Il aurait sans doute manqué un cadavre dans un coin. Peu importe, passons. Bizarrement, j’ai toujours cru que ce film était un Category 3. Il est vendu tel quel par beaucoup mais il arrive qu’on le voit sans la classification des moins de 18 ans chez d’autres.

Ainsi donc, il faut la voir la toute frêle Carina Lau Ka-Ling, une Mainland qui débarque dans la faune urbaine de HK. Elle est venue retrouver sa cousine qui s’avèrera une prostituée laquelle va lui faire découvrir le monde… de la prostitution (aussi bien féminine que masculine, bon en même temps, il n’y a qu’à lire le titre). Elle sera bientôt pris sous la coupe de Simon « la classe » Yam Tat-Wah, un gigolo de première qui les fait toutes craquer ! Mister Gigolo va alors apprendre à Carina à devenir une whore de chez whore. LA whore. Enfin, ce terme est un peu « too much ». Pas vraiment la whore qui tapine dans les rues, genre à St Denis (Panam, en France), non celle-là c’est plus la call girl qui se tape des gros portefeuilles parce qu’elle est dans une « agence », un peu spéciale.

Lire la suite

Par défaut