Comédie, Ero'/Porn', Fantastique

Sex and Curse (1992)

Protector spirit

Second long-métrage, seconde Category 3 pour Lam Gam-Fung qui signe Sex and Curse (1992), production pour adulte aux nombreux alias.

Charlie (Charlie Cho Cha-Lee) fait la connaissance de Si Wai (Carrie Ng Ka-Lai), une employée de salon de massage. Il tombe éperdument amoureux d’elle. Cette dernière lui raconte alors un épisode passé où elle a été sauvé d’un viol par une entité divine. Alors qu’ils entament une relation amoureuse, Charlie ne peut s’empêcher de succomber aux charmes de jeunes femmes qui le séduisent. Pourtant à chaque fois, une force semble le repousser et une autre l’attirer…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Action, Drame

Danger of the Wedding (1993)

Sang larmes pistolet ombre / Mariage à pistolet de sang déchire tirs ombre (google trad’ qui traduit et résume assez bien l’incohérence de l’histoire)

Ouah. Que celui ou celle qui a tout compris à Danger of the Wedding (1993) n’hésite pas à s’arrêter en caisse ou m’alpaguer dans les rayons pour m’affranchir sur certains points. Mao Chiang-Pang, le scénariste-réalisateur nous pond-là une pépite bien foutraque au récit confus. Cette production fauchée qui semble taïwanaise est un film d’action dramatique au montage hasardeux. Dur alors d’en faire un résumé précis voire un pitch clair et net.

Au début (seulement), nous assistons à un concours de kung-fu qui voit deux clans s’affronter pour récupérer une épée (Dragon sword qu’elle s’appelle) haut-perchée. Wu Ma (qu’on ne verra plus par la suite) s’affiche-là comme l’arbitre du match où deux types s’affrontent (et dont l’un cache son visage avec un chapeau). Et puis, arrive la fin, il y a des flash-backs et puis de Chine, on se retrouve à Hong Kong (beaucoup de plans de HK pour montrer que l’action se passe bien à HK).

Tan-Lon (?) quitte donc sa Chine continentale (et sa copine, Lee Yuet-Sin) pour Hong Kong. Là, il aide Hai (Hak Lung) qui est en train de se battre avec trois sales types. Tan-Lon et Hai deviennent des amis à la vie à la mort. Hai présente sa sœur (Yeung Man-Huen) à son nouveau frère d’arme. Cette dernière, également experte en kung-fu semble tomber amoureuse de Tan-Lon. D’ailleurs, il semble que ce dernier ne soit pas non plus insensible au charme de la sœur de son nouveau pote. Là-dessus, pas mal de scènes de cabaret et de membres de gangs pas content (Chung Fat, d’un côté et Tai Bo, de l’autre), sans oublier une espèce de détective (Peter Chan Lung) qui recherche un dénommé « Buffalo ». Bref. On ne comprend pas tout.

Les scènes de cabaret, c’est parce que Hai est amoureux de la chanteuse (? Plutôt mignonne et inconnue) et n’ose lui offrir des fleurs. Tan-Lon se fera l’entremetteur et un rapprochement se réalisera, baigné dans de courtes scènes de combats. Sans ça, on ne sait pas très bien de quelle façon Hai et Tan-Lon gagnent leur vie mais apparemment ils font des mécontents dans les rangs mafieux (une arnaque ?). L’une des branches malfrate reçoit, entre autre ses ordres d’une jeune femme énigmatique (? Jolie et inconnue, même si j’ai le sentiment de l’avoir déjà vue dans une autre production, j’ai cherché, pas trouvé). Elle porte admirablement le costume masculin deux pièces avec cravate. En gros l’histoire, c’est plus ou moins celle-ci. Sinon, il y a bien Karel Wong Chi-Yeung qui y traine mais j’ai du mal à comprendre à quoi il sert.

Lire la suite

Par défaut
Policier, Triade

Beyond the Copline (1993)

Infiltrée

Unique réalisation de Alan Chan Kwok-Kuen (connu essentiellement comme acteur), Beyond the Copline (1993) fait partie de ces petites productions standard comme il s’en comptait à la pelle à cette époque. Cette Category 3 a au moins le mérite d’afficher un casting de choix puisqu’on y voit Anthony Wong Chau-Sang (vite expédié mais auteur de LA scène du film), Alex Fong Chung-Sun (sans pitié et sans principe) ou encore Michael Chan Wai-Man (en joueur invétéré), sans oublier quelques têtes connues. On se retrouve tout de même dans un énième film de gangsters avec tout ce que cela incombe (trahison, rivalité,…) notamment avec ses policiers infiltrés. On y suit particulièrement une jeune promue (Carol Lee Yee-Ha) de l’école de police qui accepte de travailler pour le bureau anti-triades. Elle se retrouve très vite en mission d’infiltration, tout d’abord comme hôtesse de bar avant de nouer des liens forts avec deux membres importants d’une « famille »…

Lire la suite

Par défaut