Action, Drame

Le Boxeur Manchot (1971)

La main pourrie

(The) One-Armed Boxer aka Le Boxeur Manchot (1972) de et avec Jimmy Wang Yu est un film d’arts-martiaux à l’allure manga-esque et à la violence sèche.

Dans un salon de thé, Yu Tien-Lung (Jimmy Wang Yu) prend la défense d’un client malmené par des voyous. Ces derniers se plaignent à leur maître, Chao (Tien Yeh) qui trouve prétexte à en découvre avec Han Tui (Ma Kei), maître d’une école de kung-fu rivale, et où Yu Tien-Lung est élève…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Action, Aventure

Deadly Island (1994)

… on freeze

Deadly Island (1994) est l’une de ces petites productions de bas étage fait à la va-vite comme il en existe une multitude. Un budget fitness, une intrigue tenant sur un bout de feuille dont on taira la médiocrité des répliques, une mise en scène sans entrain, des prestations plates et dont les rôles sont campés par quelques noms qui viennent cachetonner, en bref une série B d’exploitation donnant le plus souvent dans un ensemble sans saveur, et auquel il est dur d’accrocher de bout en bout.

Chung (Lam Wai) est un trafiquant d’armes chinois dans le collimateur des autorités hongkongaises. Ce dernier doit récupérer des armes qu’il a abandonnées sur une île des Philippines, et où vit une tribu dont les membres sont hostiles. De son côté, Ming (Austin Wai Tin-Chi) est un policier de HK infiltré dans un gang. Il se retrouve à collaborer avec Chung pour mettre la main sur les armes. Les deux hommes sont notamment épaulés par Ray Pang (Mark Cheng Ho-Nam) qui ne tarde pas à tomber amoureux d’Alice, une jeune femme de la tribu…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame

Island of Fire (1990)

Destins croisés

Chu Yen-Ping réalise avec Island of Fire (1990) un film d’action parsemé de combats martiaux dans et sur l’univers carcéral. Il réunit surtout quatre pointures de l’industrie cinématographique hongkongaise pour interpréter quatre personnages qui n’ont rien à voir les uns avec les autres, si ce n’est un lieu : la prison. Du coup, ce lieu devient à son tour un personnage principal à part entière où Tony Leung Ka-Fai, Sammo Hung Kam-Bo, Jackie Chan et Andy Lau Tak-Wah l’arpentent, mené chacun par une motivation personnelle.

Island of Fire, bien avant Oz aux États-Unis (série TV de 6 saisons) multiplie les personnages et leurs histoires propres, ne réunissant véritablement ses protagonistes principaux qu’en toute fin de film. Le récit s’arrête sur l’un, rebondit sur l’autre, les fait se croiser, raconte leur vie d’incarcéré comme une éternelle passation de témoin jusqu’au dénouement final. On y croise aussi un Jimmy Wang Yu (également producteur) charismatique en vieux chef de prison défiant l’autorité carcérale. Sans oublier le génial Jack Kao Kuo-Hsin (Full Alert, 1997) dans le rôle d’une terreur qui est épaulé par un monsieur muscle.

Lire la suite

Par défaut