Action, Drame

Point of No Return (1990)

Gold Eagle shoots straight

Produit et mise en scène par Guy Lai Ying-Chau, Point of No Return (1990) est un film d’action dramatique narrant l’histoire de tueurs à gages.

Dee (Jacky Cheung Hok-Yau) qui opère sous le nom de code « Eagle » est envoyé en Thaïlande pour abattre Michael (Ricky Yi Fan-Wai), dont le patron, Mr Fok (Peter Yang Kwan) veut la peau. Dee est accompagné par KK (Patrick Tam Yiu-Man), le fils de son commanditaire, Oncle Min (Kenneth Tsang Kong), lui-même ancien tueur à gage. Une fois le contrat exécuté, ils rentrent à Hong Kong. Des amis de Michael, Puma (Ken Lo Wai-Kwong) et Lily (Lin Gwai-Yuet) décident de venger sa mort et tentent alors de mettre la main sur « Eagle ». Un soir, Dee fait la connaissance de Julie (Joey Wong Cho-Yin), fille d’un policier (Bao Fang) qui a maille à partir avec Lok (Huang Ha), un criminel qu’il a autrefois arrêté…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Action, Comédie, Drame, Triade

The True Hero (1994)

Real

Produit, co-écrit et réalisé par Joe Cheung Tung-Cho, The True Hero (1994) est un drame mettant en scène un ancien criminel qui décide de rentrer sur le droit chemin.

Après dix ans d’incarcération, Wing (Simon Yam Tat-Wah) retrouve Hung (Anita Yuen Wing-See) sa petite amie, hôtesse dans un night-club. Alors que cette dernière pense qu’il va retrouver ses anciennes habitudes, Wing est engagé comme assistant dans un établissement scolaire. Il fait alors face à une classe indisciplinée qui est menée par Lau Ka Kit (John Dang Yat-Gwan). L’élève rêve de devenir un criminel. Avec sa petite bande, il est approché par Brother Tiger (John Ching Tung), un gangster notoire…

Lire la suite

Par défaut
Comédie, Policier

Oh, My Cops ! (1983)

Lazy cops

Troisième long-métrage de Danny Lee Sau-Yin, Oh, My Cops ! (1983) est une comédie policière pantouflarde.

Fatty (Kent Cheng Jak-Si) et Big Mouth (Wong Ching) sont deux policiers qui se lancent dans l’arrestation d’un gang de braqueurs. Après quelques morts et un malfrat en fuite, Fatty est promu inspecteur. Il prend avec lui Big Mouth et se retrouve à travailler pour la brigade des mœurs…

Lire la suite

Par défaut
Action, Comédie, Drame, Fantastique, Policier, Science-Fiction

Scared Stiff (1987)

Melting-pot

Fourre-tout improbable qui mélange avec allégresse comédie, science-fiction, horreur, thriller, action, romance et drame, Scared Stiff (1987) de Lau Kar-Wing, connu sous les titres Hallucinations et Kid Dreams Thriller est une production que seul le cinéma de Hong-Kong pouvait offrir.

David (Michael Miu Kiu-Wai) et Halley (Eric Tsang Chi-Wai) sont deux amis qui vivent ensemble. Après avoir été pris en otage par des braqueurs, ils ont un grave accident de voiture. David tombe dans le coma mais en sort miraculeusement. Le Dr Hu (Wu Fung) et son assistante, Alice (Emily Chu Bo-Yee) font des recherches sur la nature psychique de David. Ce dernier en profite pour la draguer. Quant à Halley, il est reconnu par l’un des complices des braqueurs qui avec sa bande tente de l’assassiner. Alors qu’il se cache pour échapper à ses agresseurs, Halley assiste à un meurtre. Il se retrouve bientôt avec un tueur aux basques et termine à l’hôpital. David pénètre alors l’esprit de Halley pour connaître l’identité de son agresseur. Très vite, les deux hommes deviennent des cibles ambulantes…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame, Policier

Bullet to Survive (1990)

Beware

Clarifions certains points avant d’entrer dans le vif du sujet. L’année de Bullet to Survive oscille entre 1987 et 1990. J’utilise cette dernière année par défaut, m’alignant notamment sur l’estimation faite par le site de données HKMDB. Autre point. Pour ce même HKMDB, le film est classé « Category 3 » avec pour genre « Adult ». Point de nudité ici. A part si les scènes ont été coupées dans la version que j’ai pu voir. A deux moments, on peut supposer que des scènes de lit auraient pu intervenir. Sans ça, sa violence n’est pas plus accrue qu’un film d’action lambda. Quant à son propos, il nous montre des clandestins vietnamiens faisant couler le sang. De là à la classifier ainsi, c’est peu probable. Il n’y a pas de triade qui s’affiche à l’écran, ni de propos politique. Dernier point. Sa durée serait de 90 minutes. Je n’en ai malheureusement vu que 74. Cette « version » qui n’en est pas réellement une en soi semble la plus courante ici et là. La toute fin semble manquante. Je me permettrais un edit le jour où je verrais le film dans son entier. D’ici là…

Lire la suite

Par défaut