Action, Drame, Ero'/Porn'

The Lady Punisher (1994)

Lesbo revenge

Production d’action érotique, The Lady Punisher (1994) est mise en scène par l’un des personnages les plus mystérieux de l’industrie du cinéma HK, j’ai nommé Tony Liu Chun-Ku.

En Thaïlande, Fang (Tsui Man-Wah) et sa moitié (Yue Chau-Heung) vivent une histoire d’amour que trois malfrats, notamment mené par Mason (Tommy Wong Kwong-Leung) bouleversent. Ces derniers les violent. Meurtrie, Fang découvre que son amante est décédée durant leur agression. Quelques années passent, Fang est bien décidée à retrouver ses bourreaux et venger la mort de sa petite-amie…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Action, Drame

Black Cat II (1992)

Nikita return

Suite d’un film d’action qui était un remake non-avoué de Nikita (1990) de Luc Besson, Black Cat II (1992) de Stephen Shin Gei-Yin (à nouveau) mettait (à nouveau) en scène la troublante Jade Leung Chang.

Récupéré par la CIA qui envisage de faire d’elle une arme absolue, Erica (Jade Leung) est opérée. On lui implante une puce censée lui donner des aptitudes surhumaines. Parallèlement, un groupuscule anti-Eltsine tente de faire assassiner le président russe. Les assassins ont la particularité d’avoir ingérés des matières radioactives qui font d’eux des surhommes. Alors qu’Erica n’est pas encore opérationnelle, elle est envoyée en mission par les autorités américaines. Avec l’appui de Robin (Robin Shou Wan-Bo), elle doit éliminer les tueurs anti-Eltsine…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame

Danger of the Wedding (1993)

Sang larmes pistolet ombre / Mariage à pistolet de sang déchire tirs ombre (google trad’ qui traduit et résume assez bien l’incohérence de l’histoire)

Ouah. Que celui ou celle qui a tout compris à Danger of the Wedding (1993) n’hésite pas à s’arrêter en caisse ou m’alpaguer dans les rayons pour m’affranchir sur certains points. Mao Chiang-Pang, le scénariste-réalisateur nous pond-là une pépite bien foutraque au récit confus. Cette production fauchée qui semble taïwanaise est un film d’action dramatique au montage hasardeux. Dur alors d’en faire un résumé précis voire un pitch clair et net.

Au début (seulement), nous assistons à un concours de kung-fu qui voit deux clans s’affronter pour récupérer une épée (Dragon sword qu’elle s’appelle) haut-perchée. Wu Ma (qu’on ne verra plus par la suite) s’affiche-là comme l’arbitre du match où deux types s’affrontent (et dont l’un cache son visage avec un chapeau). Et puis, arrive la fin, il y a des flash-backs et puis de Chine, on se retrouve à Hong Kong (beaucoup de plans de HK pour montrer que l’action se passe bien à HK).

Tan-Lon (?) quitte donc sa Chine continentale (et sa copine, Lee Yuet-Sin) pour Hong Kong. Là, il aide Hai (Hak Lung) qui est en train de se battre avec trois sales types. Tan-Lon et Hai deviennent des amis à la vie à la mort. Hai présente sa sœur (Yeung Man-Huen) à son nouveau frère d’arme. Cette dernière, également experte en kung-fu semble tomber amoureuse de Tan-Lon. D’ailleurs, il semble que ce dernier ne soit pas non plus insensible au charme de la sœur de son nouveau pote. Là-dessus, pas mal de scènes de cabaret et de membres de gangs pas content (Chung Fat, d’un côté et Tai Bo, de l’autre), sans oublier une espèce de détective (Peter Chan Lung) qui recherche un dénommé « Buffalo ». Bref. On ne comprend pas tout.

Les scènes de cabaret, c’est parce que Hai est amoureux de la chanteuse (? Plutôt mignonne et inconnue) et n’ose lui offrir des fleurs. Tan-Lon se fera l’entremetteur et un rapprochement se réalisera, baigné dans de courtes scènes de combats. Sans ça, on ne sait pas très bien de quelle façon Hai et Tan-Lon gagnent leur vie mais apparemment ils font des mécontents dans les rangs mafieux (une arnaque ?). L’une des branches malfrate reçoit, entre autre ses ordres d’une jeune femme énigmatique (? Jolie et inconnue, même si j’ai le sentiment de l’avoir déjà vue dans une autre production, j’ai cherché, pas trouvé). Elle porte admirablement le costume masculin deux pièces avec cravate. En gros l’histoire, c’est plus ou moins celle-ci. Sinon, il y a bien Karel Wong Chi-Yeung qui y traine mais j’ai du mal à comprendre à quoi il sert.

Lire la suite

Par défaut
Action, Comédie, Drame, Triade

The True Hero (1994)

Real

Produit, co-écrit et réalisé par Joe Cheung Tung-Cho, The True Hero (1994) est un drame mettant en scène un ancien criminel qui décide de rentrer sur le droit chemin.

Après dix ans d’incarcération, Wing (Simon Yam Tat-Wah) retrouve Hung (Anita Yuen Wing-See) sa petite amie, hôtesse dans un night-club. Alors que cette dernière pense qu’il va retrouver ses anciennes habitudes, Wing est engagé comme assistant dans un établissement scolaire. Il fait alors face à une classe indisciplinée qui est menée par Lau Ka Kit (John Dang Yat-Gwan). L’élève rêve de devenir un criminel. Avec sa petite bande, il est approché par Brother Tiger (John Ching Tung), un gangster notoire…

Lire la suite

Par défaut
Action, Triade

Revanchist (1994)

Bloody ring

Classique du film de gangsters qui part en vrille sans aucune retenue, Revanchist (1994) était le fait de Chong Yan-Gin. Il livrait là un morceau cinématographique digne de renom…

Shanghai. Fong (Lau Sek-Ming) et Fay (Chang Jian-Li) sont deux amis qui ont le souhait de réussir. Ils partagent également une amitié avec Flora (Ng San-San), jeune femme qu’ils considèrent comme une sœur. Après un incident, Fong se sacrifie et se fait incarcéré à la place de Fay. Ce dernier est alors diligenté par plusieurs clans pour espionner Shu (Wang Hsieh), un caïd qui collaborerait avec l’armée japonaise d’occupation ainsi que son bras droit, Dick (Zhang Feng-Yi)…

Lire la suite

Par défaut
Action, Ero'/Porn', Triade

Dark Street Gigolo (1993)

Du rififi chez les trafiquants d’armes

C’est après avoir vu ce Dark Street Gigolo (1993) plus connu comme A Dancing Boy in Underworld Street alias Black Street que l’on comprend mieux pourquoi Yeung Jing est un tâcheron. C’est lui qui un an plus tard allait réaliser le catastrophique Naked Rose. Tous les maux dont était affublé ce film se retrouvaient un an plus tôt dans ce piètre Category 3 d’action érotique. On y retrouvait quelques noms d’acteurs similaires et une même proportion à l’incohérence.

Kwei (Shing Fui-On) alias Big Cheese est un caïd qui est en affaire avec Chang (Dick Wei, arborant un cache-œil). A cause d’une histoire de trafique d’armes, le premier livre une guerre à un autre caïd, Wei (Melvin Wong Gam-San). Ce dernier entretient une relation avec Wen-Shing (la magnifique Wong Wing-Fong) qui ne supporte plus cette vie aux dangers permanents. Il a une sœur, Wen-Show (la superbe Kathy Gwok Jing-Jun) qui fréquente Hwa (Ken Tong Jan-Yip), un gigolo. Kwei fait enlever Wen-Show pour réaliser un chantage sur Wei. La guerre entre les deux hommes continue de plus belle. D’autant plus que Kwei est trahit par l’un de ses hommes, Hong (Wong Kuen) qui travaille en sous-main pour Chang. Hong en profite pour libérer Wen-Show qui retrouve son frère. De son côté, Wei demande à Hwa de choisir entre sa sœur ou un travail dans son gang. Au grand dam de Wen-Show, Hwa choisit la deuxième option. Hé ouais, notre homme préfère une carrière professionnelle dans le crime que l’amour. En plus, Wen-Show s’en doutait ! En même temps, venant d’un gigolo qu’on ne verra jamais en action… (Pardon, je m’égare). Chang fait alors surface et l’on découvre avec lui le passif qui le lie à Wei…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame, Policier, Triade

Forsaken Cop (1990)

Seul

Produit par la légende de la SB Chen Kuan-Tai et scénarisé par James Yuen Sai-Sang, Forsaken Cop (1990) est la première mise en scène de l’acteur Henry Fong Ping.

Chun (Alex Fong Chung-Sun) est un flic infiltré dans le monde interlope du crime organisé. Après avoir participé à un braquage qui touchait aux intérêts d’un caïd (Bao Fang), il est traqué par son homme de main, An (Michael Miu Kiu-Wai) qui s’avère être un ami d’enfance. Ce dernier ne connait rien de la condition de Chun et l’emploie alors à ses côtés. Les deux hommes mènent leurs affaires et Chun tombe amoureux d’une vendeuse (Carrie Ng Ka-Lai). Quant à An, il doit affronter au sein du clan un jeune loup aux dents longues, Tiger (Mark Cheng Ho-Nam) qui le pousse à quitter sa condition de gangster…

Lire la suite

Par défaut