Ero'/Porn', Fantastique

Just Love (1992)

Tower

Category 3 pour adulte à ranger dans le film érotique fantastique, Just Love (1992) est le fait de Lam Yi-Hung, très actif en cette année 92 et dans le « label interdit ».

A une époque lointaine, un jeune homme se fait piéger par une jeune femme qui s’avère être un serpent. Un sorcier (Yeung Chak-Lam) aux pouvoirs magiques parvient à contrer cette entité et l’enferme dans une tour miniature. De nos jours, une jeune femme (Chan Pooi-Kei) arrive du passé par une brèche spatio-temporelle. Elle est poursuivie par le sorcier qui veut l’éradiquer. Cette dernière parvient à s’enfuir et croise le chemin d’une hongkongaise (Yau Yuk-Yue) qui ressemble à sa servante…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Drame, Ero'/Porn'

Forbidden Love (1993)

Strelitzia

Sur un scénario de l’actrice Siu Yam-Yam, égérie érotique des années 70 (notamment pour la Shaw Brothers), Forbidden Love (1993) est le fait de Lam Yi-Hung, cinéaste vétéran qui entrait de plein pied dans les années 90 comme réalisateur de Category 3, et tout particulièrement de productions dénudées.

Traumatisée durant son enfance par le suicide de sa mère, Hsin Hsin (Ruby Wong Jo-Yi) est une journaliste d’investigation pour un magazine. Elle partage une relation amoureuse avec Liang, un policier dont la collègue, Fanny (Cindy Yip Sin-Yi) est également une amie. Hsin Hsin tente de retrouver un homme se faisant passer pour un producteur de film et utilisant cette profession pour attirer de jeune femme innocente…

Lire la suite

Par défaut
Ero'/Porn', Policier

The Raping Murderer (1995)

Rose Action

Je ne sais comment parler de ces productions sans me répéter inlassablement. The Raping Murderer (1995) écrit et réalisé par Lok Ga-Chi fait partie de ces nombreuses productions de bas étage que je qualifie souvent de « sans talent », de « production au rabais », fait pour surfer sur une tendance et prendre l’argent qu’il y a à prendre, des fois qu’elle ne serait pas là pour lessiver l’argent des Triades. On assiste donc à un pauvre thriller érotico-policier qui est bien entendu classé en Category 3.

Hong Kong est en proie au trafic de drogue et à ses trafiquants. Pour lutter contre ce vice, la police hongkongaise a créé une escouade, la « Rose Action » composée de cinq policières connues comme : 101, 103, 105, 107 et 109. Elles sont sous les ordres de l’Inspecteur Li Chun Mo (Lee Chung-Ling). Tout en prenant de gros risques, ces jeunes femmes pourchassent sans relâche des malfrats prêts à tout, du Japon en passant par Taïwan et la Thaïlande. Ainsi, 101 (Hiroko Matsuzaka) tente d’alpaguer le caïd Chen Wan Chai et son bras droit. Elle prend cette mission d’autant plus à cœur que son fiancé (Chan Hon-Man), un policier est mort en mission en voulant arrêter des dealers. De son côté, 105 est envoyée à Taïwan pour récolter des infos et découvre que la police HK est infiltrée. Quant à 103 (Gam Chi-Gei), elle traque sans relâche Tanaka aka Cobra, un trafiquant et assassin de Chen Han, collègue policier et petit-ami de cette dernière jusqu’au Japon. 107 ? Elle ne semble pas présente. Et 109 ? Elle donnera de sa personne en fin de métrage. Pour le reste, c’est brouillon.

Lire la suite

Par défaut