Comédie, Ero'/Porn'

Girls Unbutton (1994)

Biography

C’était à cette époque où on l’appelait encore Loletta Lee et non Rachel Lee Lai-Chun. La jeune femme affichait alors son jolie minois et sa plastique de rêve dans Girls Unbutton (1994), une comédie érotique qui, bien entendu est classifiée Cat. III.

Jenny (Rachel Lee) est une jeune et jolie jeune femme qui recherche l’amour avec un grand A. Après une rupture amoureuse, elle se met en quête de sa future moitié…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Comédie, Drame, Policier

Taxi Hunter (1993)

Punishment

Drame à l’humour noir, Taxi Hunter (1993) de Herman Yau Lai-To s’inscrit dans le vigilante où un homme part en guerre contre les chauffeurs de taxi…

Commercial dans les assurances, Kin (Anthony Wong Chau-Sang) va bientôt devenir papa. Un soir, tandis que sa femme (Perrie Lai Hoi-San) perd les eaux, il se met en quête d’un taxi. Le chauffeur refuse de les prendre et provoque un accident dans lequel la femme de Kin perd la vie ainsi que leur bébé. Son monde s’effondre et son ami policier, Chung (Yu Rong-Guang) ne parvient à le consoler. Kin décide alors de punir les chauffeurs de taxi qu’il rend responsable du décès de sa femme et de son bébé…

Lire la suite

Par défaut
Comédie, Ero'/Porn'

West Big Heaven King (1993)

Escort Service

West Big Heaven King (1993) aka Escort Service est une comédie érotique dont on ne connait l’identité du réalisateur. Qui sait ? Sans doute a-t-il eu honte de s’afficher comme l’homme à la tête de cette entreprise…

Charlie (Charlie Cho Cha-Lee) dirige une société d’escort girl avec Brother Kau qui parvient à deviner si une femme est une prostituée rien qu’à son odeur (si, si). Ils fournissent tout type de client : hétérosexuels et homosexuels, prestations classiques ou fétichistes,… Parallèlement, on y découvre Chan (Chan Kin-Yat), puceau de son état qui après une mauvaise expérience avec une prostituée décide, sous l’impulsion de Brother Kau de tenter à nouveau le coup. En faisant appel à l’agence de Charlie, les choses ne se passent pas comme prévu puisque la jeune femme qui s’occupe de lui (Fan Oi-Git) livre une prestation SM. Il se plaint alors à Charlie qui en plus d’être le patron de la jeune femme et aussi son mari. Avec ce dernier et Brother Kau, ils décident tous les trois de se lancer dans une agence plus perfectionnée…

Lire la suite

Par défaut
Drame, Ero'/Porn', Policier

Flame of Desire (1993)

Les meurtres étaient presque parfaits

Wan Ging-Cheung, le cinéaste d’une année, celle de 93, trois petits films au compteur dont ce Flame of Desire (1993), un thriller érotico-policier classifié en Category 3.

Ting-ting est retrouvée morte dans une chambre d’hôtel. Tous les regards se tournent vers son mari avec lequel elle tenait un café. Parallèlement, on suit l’existence de l’une de ses amies, Ching-yun. Cette dernière entretient une relation extra-conjugale avec Leopard (sacré prénom !), un employé de son mari et gigolo à ses heures perdues. Alors qu’elle désire mettre un terme à cette relation, Leopard lui fait du chantage…

Lire la suite

Par défaut
Drame, Epouvante/Horreur, Ero'/Porn'

The Unpublicizable File (1993)

Pork ? Or man’s ? *

Ma Siu-Wai signait avec The Unpublicizable File (1993) son dernier et cinquième film (sous réserve, faute de date de sortie officielle). La même année, il nous gratifiait d’un Don’t Call Me Gigolo (son avant-dernier et quatrième ?) avec l’acteur Stuart Ong, sortie en février. Deux titres, deux Category 3, deux films hongkongais qu’il mettait en scène après une courte carrière à Taïwan avant de disparaitre de l’industrie cinématographique. Cette année-là, Herman Yau Lai-To réalisait The Untold Story, un film qui a ici son importance puisque les deux œuvres se rapprochent grandement en s’inspirant d’une même histoire vraie.

Liang est un cuisinier boiteux, solitaire et violent accro aux jeux. Il doit bientôt de l’argent à Kao, un malfrat qui a la particularité d’être impuissant. Ce dernier possède un bordel où il détient de force des prostituées qu’il a rendu dépendantes aux drogues. Celles qui tentent de s’enfuir sont assassinées par ses hommes de mains. De son côté, la police ne tarde pas à découvrir le cadavre d’une prostituée et ouvre une enquête. Parallèlement, Liang s’enfonce dans une spirale meurtrière et fait disparaitre les corps dans ses cuisines…

Lire la suite

Par défaut
Drame

A Day Without Policeman (1993)

Trauma’

Il existe une certaine barbarie dans A Day Without Policeman (1993). Elle existe dans les actes pour garantir le label Cat. III certes mais cette barbarie existe surtout et avant tout dans l’atmosphère moite et malsaine. Elle existe dans les non-dits, le hors champ, l’environnement dans lequel sont plongés les personnages. Cette barbarie s’immisce petit à petit dans notre psyché, contaminée par l’ambiance. Oui cette barbarie n’est pas dans les images (du moins une partie, la plus glauque) comme bon nombre de film. Ici, elle se trouve en nous. De ce fait plus que toute autre film, la lecture de A Day Without Policeman demande une intention toute singulière. Johnny Lee Gwing-Gaai enfante dès lors un Category 3 à placer sur le haut du panier de cette classification devenue label à part entière.

Lire la suite

Par défaut
Ero'/Porn'

Seven Sexual Maniacs (1994)

Maison de fou

Rien à se mettre sous la dent devant ce piètre Seven Sexual Maniacs (1994). Pourtant cette comédie érotique signée par Law Kei (The Rats, 1973) pouvait donner à voir. Il y a un casting qui intriguait et poussait d’une certaine façon à la curiosité de tout amateur des films hongkongais (du bas de panier). Si l’on retrouve des noms comme Charlie Cho Cha-Lee (Sex and Curse, 1992), Stuart Ong (Evil Cat, 1987) ou bien encore Lee Chung-Ling (Erotic Ghost Story, 1993) force est de constater que la production globale est de qualité médiocre. Il est tout de même plaisant de les voir cabotiner tous à outrance dans ce long-métrage qui prend place essentiellement dans une maison. Ce huit-clos voit nos sept « sexual maniacs » tenter tour à tour de séduire une voleuse, l’actrice Au Hoi-Ling qui tente d’échapper à la police. Cette dernière, aux atouts généreux est au cœur de toutes les attentions et s’affichent la plupart du temps en tenue légère.

Lire la suite

Par défaut