Action, Comédie, Fantastique, Policier

Oh ! Yes Sir !!! (1994)

POWER

Le scénariste-acteur-réalisateur-producteur mais surtout compositeur Frankie Chan Fan-Kei nous offrait avec Oh ! Yes Sir !!! (1994) une comédie policière d’action fantastique dans la droite lignée de ces films qui avaient pignon sur rue dans les années 80 et 90. Il y interprète le policier Power Chan dont la petite amie actrice vient de tourner dans un film érotique réalisé par (ce bon vieux pervers de) Charlie Cho Cha-Lee (enfin son personnage, pas l’acteur même) ! Power Chan enquête sur des trafiquants d’armes tout en faisant équipe avec un jeune flic (Wanda Yung Wai-Tak). Ils vont être amenés à croiser la route d’une prêtresse taoïste (Eric Tsang Chi-Wai) qui les aide à mettre la main sur un tueur (Vincent Lau Tak) engagé par les trafiquants. Ce dernier change de visage pour perpétrer ses crimes…

Lire la suite

Par défaut
Epouvante/Horreur, Ero'/Porn', Policier

Devil’s Woman (1996)

Le Pacte

Categorie 3 à tendance Horro-erotico-policier, Devil’s Woman (1996) d’Otto Chan Juk-Tiu également connu sous l’identité Norman Chan Hok-Yan (Stooges in Hong Kong, 1992) réunit Elvis Tsui Kam Kong (Ten Brothers, 1995), Cammy Choi Mei-Laan (la Rebekah de Rebekah, 1996) et Ben Ng Ngai-Cheung (Sex For Sale, 1993) où une actrice sans talent rêve de célébrité. Elle s’engage auprès d’un sorcier qui lui donne ce qu’elle désire. Ce dernier en échange l’oblige à tuer. En parallèle, un policier traumatisé après la mort d’un collègue voit une psychiatre. Il mène bientôt une nouvelle enquête sur une série de meurtres…

Lire la suite

Par défaut
Drame

Horses (1978)

Les Courses

S’il y avait un intérêt à Horses (1978) de Cheung Ho se serait sans doute sa plongée dans l’univers des chevaux de course. Il y a véritablement une empreinte sociologique sur ce petit monde qui n’est pas exempt de reproche. On y découvre la face sombre d’un métier qui use de différents artifices (et stratèges) pour doper les chevaux. Ajoutez à cela des rivalités de propriétaires qui gagnent gros et vous vous retrouvez dans une confrontation de celui qui dopera au mieux son canasson. On y suit dès lors un groupe d’hommes qui gagnent son argent à faire du pur sang un vainqueur incontesté. Le film de Cheung Ho nous offre d’ailleurs quelques scènes crues à tendance réalistes. Il y a également cette volonté de l’auteur de nous introduire dans l’ambiance de vraies courses auxquelles on assiste en tant que spectateur (on imagine que c’est aussi une question économique). La caméra aime également filmer la foule qui s’agglutine au stade et se trouver en son sein comme pour renforcer l’effet d’immersion. L’acteur Bill Tung Biu, petite main de ce « réseau » donne d’ailleurs de sa personne. Il incarne à merveille son rôle. On a véritablement le sentiment qu’il baigne dans cet univers. Notons qu’il est notamment le scénariste de ce long-métrage, son seul et unique scénario crédité. On y découvre aussi quelques personnages sympathiques au milieu des paris d’argent et des accointances entre jockeys.

Lire la suite

Par défaut