Action, Comédie, Fantastique

Ghostly Vixen (1990)

Virgin boys born at 10 O’clock

Comédie fantastique loufoque, Ghostly Vixen (1990) est le fait de Wellson Chin Sing-Wai.

Thaïlande. Un démon (Amy Yip Ji-Mei) doit sucer le sperme de cent puceaux nés à dix heure pour devenir immortelle. C’est sans compter sur le sorcier Miu (Shing Fui-On) qui, armé de son épée tente de l’anéantir. Tandis qu’il arrive à la blesser, Miu est arrêté par la police. Le démon se retrouve embarquer à HK, prête à sucer le sperme des deux derniers puceaux qui lui manquent à son tableau de chasse. Elle croise le chemin de Sau Yan (Nat Chan Pak-Cheung), vierge de son état qui ne parvient à conclure avec aucune fille, alors même qu’il est destiné à Lumy (Sandra Ng Kwun-Yu), une villageoise au physique repoussant…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Comédie, Drame, Policier

Taxi Hunter (1993)

Punishment

Drame à l’humour noir, Taxi Hunter (1993) de Herman Yau Lai-To s’inscrit dans le vigilante où un homme part en guerre contre les chauffeurs de taxi…

Commercial dans les assurances, Kin (Anthony Wong Chau-Sang) va bientôt devenir papa. Un soir, tandis que sa femme (Perrie Lai Hoi-San) perd les eaux, il se met en quête d’un taxi. Le chauffeur refuse de les prendre et provoque un accident dans lequel la femme de Kin perd la vie ainsi que leur bébé. Son monde s’effondre et son ami policier, Chung (Yu Rong-Guang) ne parvient à le consoler. Kin décide alors de punir les chauffeurs de taxi qu’il rend responsable du décès de sa femme et de son bébé…

Lire la suite

Par défaut
Action, Comédie, Fantastique, Policier

The Private Eye Blues (1994)

P.I. & E.S.P.

On doit à Eddie Fong Ling-Ching la participation à quelques scénarios de films qui ont fait date dans l’industrie cinématographique hongkongaise. The Beasts (1980), Coolie Killer (1982), Nomad (1982) pour ne citer qu’eux. Sa carrière de réalisateur a eu moins d’écho, et ce, indépendamment du fait qu’il se soit souvent entouré d’acteurs et actrices importants : Pat Ha Man-Jik, Alex Man Chi-Leung (premier long au sein de la Shaw Brothers), Chow Yun-Fat (aussi courte soit sa présence), Anita Mui Yim-Fong, Andy Lau Tak-Wah (dans une fresque historique entre la Chine et le Japon) ou encore Jacky Cheung Hok-Yau dans le film qui nous intéresse ici, The Private Eye Blues (1994), dernière des quatre réalisations d’une carrière de cinéaste commencée dix ans plus tôt.

Un détective privé a pour mission de protéger une jeune chinoise qui s’est enfuie à Hong Kong et qui a la particularité d’avoir des pouvoirs. Plusieurs hommes tentent de mettre la main sur elle…

Lire la suite

Par défaut