Action, Drame, Ero'/Porn'

Hong Kong Eva (1993)

Where’s Eva ?

Où est Eva ? Là est la question m’sieurs, dames. Point d’Eva dans ce Hong Kong Eva (1993), film de Jeng Kin-Ping qui donnait naissance à une suite la même année. Dans ce dernier, pourtant il y a bel et bien une Eva. Là, j’y pense, serait-ce un jeu de mot qui m’échapperait ? Une référence ? Qu’importe. Cela ne nous empêchera pas de nous pencher sur ce Category 3 dramatico-érotique d’action.

Ann (Lily Lee Lee-Lee) et Betty (Cecilia Yiu Ching-Ching) sont sœurs. Elles ont pour amie Connie (Ga Ling) qui travaille comme agent immobilier et qui n’hésite pas à vendre son corps pour conclure une affaire. Parallèlement, on suit Tong (Lau Siu-Gwan), ex-taulard et père d’une jeune fille qui au cours d’une altercation se voit affronter Frankie (Alan Ng Siu-Hung), un caïd. Tandis que Tong essaie de rester sur le droit chemin pour éviter de replonger, il vient en aide à Ann que Frankie fait chanter pour l’obliger à coucher avec lui. Puis c’est au tour de Betty d’être sauvé des mains de petits voyous par Tong. Les deux jeunes femmes découvrent alors qu’elles ont le même sauveur. Bientôt, c’est au tour de Betty d’être la cible du lubrique Frankie…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Triade

Casino (1998)

To be a real hero

On peut imaginer qu’en voyant  le Casino (1995) de Martin Scorsese, le chef de la triade 14K de Macao, Wan Kuok-koi alias « Broken Tooth » voulait donner sa propre version des choses. Ni une, ni deux, il engage alors Henry Fong Ping pour qu’ils coproduisent ensemble un film tout à sa gloire. Pseudo-biopic inspiré plus ou moins de faits réels, Casino (1998) de Billy Tang Hin-Shing met en scène Simon Yam Tat-Wah sous les traits de Wan Chi Gui surnommé « Giant Wan ». Valeur montante de la pègre locale, ce dernier se raconte à une journaliste (Kenix Kwok Hoh-Ying). Il lui parle de ses débuts de petit malfrat, épaulé par son comparse Liu (Alex Fong Chung-Sun), de ses relations avec la police (campé par Kent Cheng Jak-Si) et des échelons qu’il a gravi pour s’imposer comme le « patron » de Macao…

Lire la suite

Par défaut