Comédie, Ero'/Porn'

Secret Admirer (1993)

Prospection

Avant de retrouver son réalisateur (Richard Yueng Kuen), son producteur (Ardy Lam Gwok-Wah) ainsi que son scénariste (Jimmy Leung Chi-Ming) pour Bloody Beast (1994), Secret Admirer (1993), une comédie érotique qui prend place aux Philippines était le fait du même trio.

A la tête de la Wayford Computer Company, Ben Wong (Hugo Ng Doi-Yung) décide de partir aux Philippines pour y rencontrer Sam Alan, le responsable d’une compagnie locale fleurissante. Son but est de tenter de lui faire signer un gros contrat. Il y débarque accompagné de son assistante Miss Chu Yin. Sur place, il fait la connaissance de Lisa (Nanette Medved) et de son assistante Willie Ma qui travaillent pour ITM Company. Elles sont bien décidées à devancer leur concurrent…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Drame, Policier

Man on the Brink (1981)

Undercover in underworld

Scénariste-réalisateur de Man on the Brink (1981), Alex Cheung Kwok-Ming livrait-là son second long-métrage en pleine Nouvelle Vague hongkongaise. Le cinéaste prend le parti de traiter ce drame avec réalisme. Il nous plonge alors dans l’enfer d’un flic infiltré (Ngaai Dik) qui voit sa vie complètement chamboulée au contact des malfrats qu’il croise.

Ho Wing-Chui est un jeune flic en uniforme intègre. On lui donne une mission d’infiltration des triades. Sa mission est connue du plus petit nombre de la hiérarchie policière. Une mission qu’il garde par ailleurs secrète de sa famille et sa petite-amie. Une fois infiltré parmi les petites mains du crime organisé, il ne tarde pas à participer à certaines activités criminelles tout en étant aidé par un infiltré de longue date…

Lire la suite

Par défaut
Drame, Epouvante/Horreur

Bloody Beast (1994)

Dr Jekyll et Mr Hyde

Bloody Beast (1994) de Richard Yeung Kuen est de ces films hongkongais qui créaient une certaine imagerie de la Chine continentale, celle avant la rétrocession. Ces films qui nous montraient les femmes chinoises comme vénale et de petite vertu. Quant aux hommes, ils étaient pour la plupart des sanguinaires, braqueurs notoires. Le cinéma hongkongais n’a jamais caché une certaine xénophobie latente. Une empreinte qui s’est avérée persistance dans les films classés en Category 3, terreaux de tout les excès et de toutes les dérives.

Lire la suite

Par défaut