Action, Drame, Policier, Triade

Forsaken Cop (1990)

Seul

Produit par la légende de la SB Chen Kuan-Tai et scénarisé par James Yuen Sai-Sang, Forsaken Cop (1990) est la première mise en scène de l’acteur Henry Fong Ping.

Chun (Alex Fong Chung-Sun) est un flic infiltré dans le monde interlope du crime organisé. Après avoir participé à un braquage qui touchait aux intérêts d’un caïd (Bao Fang), il est traqué par son homme de main, An (Michael Miu Kiu-Wai) qui s’avère être un ami d’enfance. Ce dernier ne connait rien de la condition de Chun et l’emploie alors à ses côtés. Les deux hommes mènent leurs affaires et Chun tombe amoureux d’une vendeuse (Carrie Ng Ka-Lai). Quant à An, il doit affronter au sein du clan un jeune loup aux dents longues, Tiger (Mark Cheng Ho-Nam) qui le pousse à quitter sa condition de gangster…

Lire la suite

Publicités
Par défaut
Action, Drame, Triade

A True Mob Story (1998)

goo wak jai

A True Mob Story (1998) est un film de triade mélodramatique mise en scène par Wong Jing qui signe également le scénario, en plus de le produire.

Wai (Andy Lau Tak-Wah) est un membre de triade. Il tire in extremis Prince (Mark Cheng Ho-Nam) des griffes de Crazy Bull (Ben Ng Ngai-Cheung). Ce dernier se fait arrêter et est envoyé en prison. Après sa peine, il ressort et compte bien se venger. Parallèlement, Wai s’est fait une place au sein de l’organisation criminelle…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame, Policier

Killer Flower (1992)

Diam’s en toc

Scénariste-réalisateur de Killer Flower (1992), Lam Yi-Hung participe avec ce film à la profusion d’actioner au rabais qui avait pignon sur rue à la fin des années 80 et au début des années 90. Connu également sous deux autres titres anglais : Rover, Killer and Madame et Rakehell Killer, cette petite production s’offre tout de même quelques « grands » noms du cinéma bis.

Entre Hong Kong et Taïwan, deux groupes de malfrats s’affrontent pour des diamants. Lorsque l’un des boss meurt, son fils, Fong Wai (Alex Fong Chung-Sun) se met en tête de le venger. La cible est toute trouvée, c’est son rival, Ma Yat Fu (Ku Feng). Parallèlement, une journaliste, Mimi (Eliza Yue Chi-Wai) croise par deux fois le chemin d’un tueur à gage de renom, Han La (Goo Goon-Chung). Elle le prend en photo alors qu’il exécute ses contrats. Mais ce dernier la laisse en vie et se retrouve sous le feu des malfaiteurs. Quant à la police (incarnée par Lau Chi-Wing), elle tente tant bien que mal de faire son travail…

Lire la suite

Par défaut
Action, Drame, Ero'/Porn', Fantastique

Fatal Seduction (1993)

Mes amis, mes amours, mes emmerdes

Deux films au compteur, deux Category 3 dont ce Fatal Seduction (1993), tous les deux produit par Luk Bong, voilà à quoi se résume la carrière cinématographique de Cheung Sek-Lung. A part ces deux réalisations, l’autre étant The Wild Girls la même année, l’homme derrière la caméra n’a plus donné signe de vie. Il est ici épaulé par le metteur en scène d’Immigrant Policeman, Luk Chi-Gong qui signe le scénario et de deux acteurs de renoms : Alex Fong Chung-Sun et Carrie Ng Ka-Lai. Ces derniers avaient sans doute besoin de payer des factures.

Un homme marié (Alex Fong) a trois soucis : une femme (Carrie Ng) maladivement jalouse au caractère trempé, un ami proche (Billy Lau Nam-Kwong) volage et un oncle (Lee Ji-Kei) qui accumule les dettes de jeu. Il se retrouve alors dans des situations qui l’obligent à en venir le plus souvent aux mains. Alors qu’il soupçonne son oncle de malversation, il tente de le piéger mais ce dernier a fait appel à un sorcier (Fong Yau) qui s’en prend à sa femme…

Lire la suite

Par défaut
Triade

Casino (1998)

To be a real hero

On peut imaginer qu’en voyant  le Casino (1995) de Martin Scorsese, le chef de la triade 14K de Macao, Wan Kuok-koi alias « Broken Tooth » voulait donner sa propre version des choses. Ni une, ni deux, il engage alors Henry Fong Ping pour qu’ils coproduisent ensemble un film tout à sa gloire. Pseudo-biopic inspiré plus ou moins de faits réels, Casino (1998) de Billy Tang Hin-Shing met en scène Simon Yam Tat-Wah sous les traits de Wan Chi Gui surnommé « Giant Wan ». Valeur montante de la pègre locale, ce dernier se raconte à une journaliste (Kenix Kwok Hoh-Ying). Il lui parle de ses débuts de petit malfrat, épaulé par son comparse Liu (Alex Fong Chung-Sun), de ses relations avec la police (campé par Kent Cheng Jak-Si) et des échelons qu’il a gravi pour s’imposer comme le « patron » de Macao…

Lire la suite

Par défaut
Comédie, Drame, Ero'/Porn'

Gigolo and Whore (1991)

« Pioute » : Mode d’emploi

Gigolo and Whore (1991) de Terry Tong Gei-Ming ! Immense ! On n’est pas loin du chef d’œuvre. On n’y est presque mais pas tout à fait. Il aurait sans doute manqué un cadavre dans un coin. Peu importe, passons. Bizarrement, j’ai toujours cru que ce film était un Category 3. Il est vendu tel quel par beaucoup mais il arrive qu’on le voit sans la classification des moins de 18 ans chez d’autres.

Ainsi donc, il faut la voir la toute frêle Carina Lau Ka-Ling, une Mainland qui débarque dans la faune urbaine de HK. Elle est venue retrouver sa cousine qui s’avèrera une prostituée laquelle va lui faire découvrir le monde… de la prostitution (aussi bien féminine que masculine, bon en même temps, il n’y a qu’à lire le titre). Elle sera bientôt pris sous la coupe de Simon « la classe » Yam Tat-Wah, un gigolo de première qui les fait toutes craquer ! Mister Gigolo va alors apprendre à Carina à devenir une whore de chez whore. LA whore. Enfin, ce terme est un peu « too much ». Pas vraiment la whore qui tapine dans les rues, genre à St Denis (Panam, en France), non celle-là c’est plus la call girl qui se tape des gros portefeuilles parce qu’elle est dans une « agence », un peu spéciale.

Lire la suite

Par défaut
Action, Policier

Lethal Panther (1991)

Girls, gunfights & sexe

Lethal Panther (1991) également connu sous son titre de VHS : Deadly China Dolls est une réalisation Godfrey Ho Jeung-Keung (également producteur). Un Girls with Guns qui voit un agent de la CIA enquêter sur des faux-monnayeurs…

Lethal Panther c’est un Catégorie 3 policier qui allie action et kung-fu. Un heroic-bloodshed qui accumule les tares : les cadrages ne sont pas bons comme le montage. Le scénario est sans grand intérêt, brouillon comme sa narration. La réalisation pastiche ici et là. On n’oubliera pas des interprétations plutôt risibles voire navrantes. La bande son est un plagiat pur et dur et puis il y a de la violence. Elle se veut gratuite comme le sexe que le réalisateur parsème. Et ça, ça change tout au-delà de ses invraisemblances et autres incohérences.

Lire la suite

Par défaut