Action, Drame, Epouvante/Horreur, Fantastique

Ghostly Bus (1995)

Ghost

Scénarisé par Johnny Lee Kwing-Lai et produit et réalisé par Wilson Tong Wai-Shing, Ghostly Bus (1995) est un drame fantastique avec fantôme où un pickpocket tente de vivre avec la perte de l’amour de sa vie.

Après la mort de sa petite-amie, Ling Ling (Valerie Chow Kar-Ling) lors d’un accident de bus Michael (Simon Yam Tat-Wah), un pickpocket est en conflit avec Yiang (Chin Ho), un caïd qui lance ses hommes à ses trousses. Parallèlement, Daai Hap (Vincent Wan Yeung-Ming), un chauffeur de bus dont la particularité est de voir les fantômes est pressé par Ling Ling pour qu’il retrouve son petit-ami…

Ghostly Bus c’est un film fourre-tout où l’on mélange une romance tragique à un film d’action avec malfrats. Il est aussi ce drame fantastique dans lequel des fantômes hantent un bus tout en terrorisant ses usagers. On reconnait bien là un produit cinématographique estampillé HK qui se donne pour mission de plaire au plus grand nombre, de la générosité à l’état pure, en somme. A savoir maintenant si c’est une réussite, là est un autre délire. Ghostly Bus n’est pas un bon film. L’ensemble est très moyen dans ces intrigues exposées, un pêle-mêle foiré. Le récit n’affiche pas une grande imagination, les personnages sont exposés sans parvenir à créer d’empathie et les performances restent à l’état du « minimum syndical ». Finalement, on assiste à ce divertissement sans plus d’entrain, étranger aux péripéties qui se succèdent (même lorsque l’un des fantômes se prend pour Freddy Krueger). Là est le gros défaut de ce film. Ne pas parvenir à ce que le spectateur soit concerné. Avant de conclure, on notera le petit « truc » cool du personnage de Simon Yam. Ce dernier utilise avec dextérité une lame de rasoir dissimulée dans sa bouche (quelques années avant le Sparrow de Johnnie To Kei-Fung). L’autre chose à noter est le final qui rappellera par certains aspects le film Ghost (1990) de Jerry Zucker.

Ghostly Bus est de ces nombreuses productions fourre-tout qui tentent d’offrir le maximum sans fournir de qualité intrinsèque. Elle se voit et s’oublie aussi vite tant tout y est de l’ordre de l’anecdotique.

ghostly bus_peloche

Fiche du film.

Merci à unknown (VCD)

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s