Action, Drame, Ero'/Porn'

Hong Kong Eva (1993)

Where’s Eva ?

Où est Eva ? Là est la question m’sieurs, dames. Point d’Eva dans ce Hong Kong Eva (1993), film de Jeng Kin-Ping qui donnait naissance à une suite la même année. Dans ce dernier, pourtant il y a bel et bien une Eva. Là, j’y pense, serait-ce un jeu de mot qui m’échapperait ? Une référence ? Qu’importe. Cela ne nous empêchera pas de nous pencher sur ce Category 3 dramatico-érotique d’action.

Ann (Lily Lee Lee-Lee) et Betty (Cecilia Yiu Ching-Ching) sont sœurs. Elles ont pour amie Connie (Ga Ling) qui travaille comme agent immobilier et qui n’hésite pas à vendre son corps pour conclure une affaire. Parallèlement, on suit Tong (Lau Siu-Gwan), ex-taulard et père d’une jeune fille qui au cours d’une altercation se voit affronter Frankie (Alan Ng Siu-Hung), un caïd. Tandis que Tong essaie de rester sur le droit chemin pour éviter de replonger, il vient en aide à Ann que Frankie fait chanter pour l’obliger à coucher avec lui. Puis c’est au tour de Betty d’être sauvé des mains de petits voyous par Tong. Les deux jeunes femmes découvrent alors qu’elles ont le même sauveur. Bientôt, c’est au tour de Betty d’être la cible du lubrique Frankie…

A l’image de Body Lover (1993), sa suite Hong Kong Eva donnait déjà dans la pelloche cheap. C’est en somme, une petite production sans le sou, vite expédiée où tout donne l’impression de se jouer au rabais. Une chose m’embête avec ces productions qui semblent être un copier/coller sans aucun élément qui puisse les sortir du lot de la médiocrité. Il vient un moment où on ne peut en parler sans se répéter. Il n’y a pas grand-chose à dire de ce qui a donc déjà pu être écrit sur ce type de films d’exploitation. Ici, un de plus qui grossit les rangs des Cat. III mal réalisés et grossièrement interprétés, et ce avec son lot de scènes dénudés et ses combats/fusillades platement chorégraphiés. On soulignera un récit, comme souvent sombre et pessimiste. A part ça, il n’y a rien qui ressort de ce Hong Kong Eva, pas une scène, pas une idée et pas un acteur vraiment marquant. Allez, on va être gentil et se rappeler de deux scènes. La première celle avec Hung Fung qui doit passer à « l’action » avec Ga Ling. Ce dernier ayant une mallette avec quelques accessoires et cette dernière appréciant peu de se faire fouetter. La deuxième, c’est lors de la conclusion de cette histoire. Une grosse séquence fait de coups de feu et d’explosions, la même qui nous est servi au début de Body Lover. On se rappellera de ces transgenre présents et réalisant une chorégraphie.

En parlant de Body Lover, justement. Faisons un petit parallèle avec Hong Kong Eva. Déjà la relation entre le personnage de Cecilia Yiu et de Lau Siu-Gwan. Il semblait que dans la suite, on faisait référence au fait qu’ils étaient ensemble, entendez par là petit-ami et petite-amie voire carrément qu’ils étaient mariés. Ici, rien de tout ça, même s’il y a une certaine attirance de Betty pour Tong. Du moins, rien n’est clairement défini entre les deux, et on pencherait volontiers vers le rien. Parlons de Tong, cet ex-taulard sorti de prison depuis quelques mois. Dans la suite, on nous parle qu’il est un agent de police infiltré. Du coup, c’est assez perturbant puisque cela n’entre pas du tout en adéquation avec son personnage de Hong Kong Eva qui, pour le coup est un voyou qui a fait quelques années de prison pour un épisode sur lequel on revient par le biais d’un flash-back et qui gagne alors sa vie en lavant des voitures. Sans ça, on est toujours à la recherche d’Eva…

Il aurait fallu plus que ses situations pessimistes, notamment la scène du parking ouvert et la vengeance finale ainsi que son aura désenchanté pour que Hong Kong Eva émerge du bas du panier de la Category 3. Une énième production faiblarde à oublier dans les tréfonds du fond.

hong kong eva_peloche

Fiche du film.

Merci à unknown (VCD)

Par défaut

3 réflexions sur “Hong Kong Eva (1993)

  1. Junta dit :

    « Où est Eva ? » —> DTC ? –> je fuis…

    …je reviens.
    Concernant Lily Lee Lee-Lee : ai-je déjà précisé que j’adore son nom ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s