Action, Comédie, Drame, Policier

Proud and Confident (1989)

Confidence shining

Scénarisé par Johnny Lee Kwing-Kai (décidément cet homme aime les Kalachnikov), Proud and Confident (1989) est un film d’action policier de King Lee King-Chu, un directeur des chorégraphies d’action qui, ici mettait en scène son premier long-métrage.

Wah (Andy Lau Tak-Wah) et Wai (Michael Miu Kiu-Wai) sont deux policiers casse-cou, d’une arrogance peu commune qui se retrouvent sélectionnés pour entrer dans les forces spéciales de la police hongkongaise. Sous l’égide de Chiu (Lam Wai), ils s’entrainent pour devenir les meilleurs. Bientôt, ils affrontent l’I.B.S., un groupuscule terroriste…

Proud and Confident, c’est le film d’action policier cocasse qui ne se prend pas la tête avec un quelconque réalisme. Le ton est léger, à la cool comme ses deux personnages principaux. Ici, Andy Lau semble être un ersatz de Tom Cruise des années 80. Espèce de beau gosse porteur de Ray Ban à qui tout sourit. Le type est brillant et il n’y a qu’à voir la scène de la station essence pour s’en rendre compte. Il manie avec une dextérité déconcertante le fusil de précision (de Kalachnikov ?). Scène à l’issue ahurissante, on sait devant quel type de spectacle on se trouve, notamment renforcé par l’arrivée de plusieurs bolides sur le camp des forces spéciales. On se croirait tout bonnement dans un clip publicitaire. A partir de là, on découvre le film d’entrainements. Les policiers sélectionnés sur le volet réalisent des exercices commandos. Des rivalités puis un esprit d’équipe en émanent jusqu’à voir cette équipe réussir sa première mission. Là où les choses se corsent, c’est lorsqu’elle doit affronter un groupuscule terroriste venu liquider du responsable politique. Et comme souvent dans le cinéma de HK, les méchants viennent forcément de l’extérieur. Proud and Confident prend alors une autre dimension. S’en est fini du ton à la cool au sourire d’un blanc immaculé. Le film entre dans le drame pur et simple. Le récit s’obscurcit. Et l’action, elle devient plus violente. La conclusion du métrage résume se changement d’atmosphère à lui tout seul. On se retrouve en plein film de guerre avec l’utilisation explosive d’armes de guerre justement (bazooka, lance-roquette, M16 M203,…), et où les corps virevoltent dans un nuage de poudre pour s’entasser dans la poussière, allant d’un quartier miséreux à une prairie/forêt.

Proud and Confident se veut être un film décomplexé dans l’action. Bourrin, il ravivera ceux qui attendent que cela explose et défouraille dans tous les sens.

proud and confidence_peloche

Fiche du film.

Merci à beleg (LD)

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s