Action

Four Dragons (1992)

The Map

Yip Hing-Fai, l’un des tâcherons du cinéma de HK dégainait avec Four Dragons (1992) un film d’action à la petite semaine.

Après un exil, Lee Long (Ken Lo Wai-Kwong) revient chez lui et retrouve son ami Hu (Cheung Kwok-Leung) et son mentor Liou (Ku Feng). Ce dernier revient à parler d’un épisode passé et d’une carte menant à un trésor. Avec Hu, Lee Long se met en quête. Il doit retrouver Turtle (Hon Gwok-Choi) qui connaitrait le lieu où est cachée la fameuse carte. C’est sans compter sur un gang (Gam Biu et Mang Ding-Goh, entre autre) qui désire mettre la main dessus, deux jeunes femmes (Maggie Lam Chuen et Wai Ka-Man) qui veulent se venger de Lee Long ainsi qu’un duo de flics (Shum Wai et Hung Chi-Sing) qui traine dans les parages…

Pouah, pouah, pouah… que dire ? Four Dragons est un piètre actioner sans le sous dont le manque de moyen est flagrant. Nous pourrions également souligner le manque de cohérence dans le scénario. A ce niveau-là, nous sommes dans le haut du panier de l’exécrable. La plupart des situations sont stupides comme bon nombre des actes des personnages. On a le sentiment que le récit a été écrit par un gamin de huit ans. Même les scènes d’actions ne rattrapent pas cette entreprise vouée à couler dans les profondeurs abyssales de la nullité. Les scènes de gunfights sont risibles avec ses acteurs souvent statiques, et ce sentiment de voir des enfants s’affronter avec des pistolets imaginaires. Une spéciale pour le personnage de Wai Ka-Man qui débarque, notamment deux fois pour mitrailler dans le tas et qui n’atteint jamais sa cible, s’en allant aussi vite qu’elle est arrivée. Incompréhension totale. Ne parlons même pas d’elle en toute fin de partie. On n’a jamais vu gâcher des munitions de cette façon. Bref. Quant aux scènes de fights pieds/poings, c’est le minimum syndical de la chorégraphie. Ne parlons pas de ces instants dans la friction où les images sont répétées à la suite pour insister sur l’impact d’un coup. En somme, nous avons là l’un des ancêtres du GIF avec un abus qui tend à l’overdose. C’est un spectacle consternant, où l’on a mal pour les acteurs. Cachetonner, c’est une chose. La dignité en est une autre. On notera la présence de Chin Siu-Ho et de Chan Wing-Chi dans des rôles mineurs.

Four Dragons, du téléfilm d’action en carton.

A noter la présence de l’actrice Amy Wong Oi-Mei non-référencée sur les sites de données.

A noter également que lorsque le personnage de Ku Feng raconte un épisode passé, le flash-back semble montrer des images d’un autre film (PS : à chercher et confirmer).

four dragons_peloche

Fiche du film.

Merci à thedarkone911 (VCD)

Carton de fin…

four dragons_carton fin_peloche

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s