Drame, Epouvante/Horreur, Fantastique, Policier

Possessed 2 (1984)

Hare Krishna

Sans doute satisfait des résultats de Possessed (1983), Johnny Mak Tong-Hung produisait une suite avec Possessed 2 (1984). Il s’adjoignait à nouveau les services de David Lai Dai-Wai à la réalisation et John Au Wa-Hon au scénario. Si ce second volet n’est pas une suite à proprement parlé (aucun lien apparent), on retrouvait alors une même histoire fantastique horrifique avec fantôme et possession de corps.

L’inspecteur de police Siu (Siu Yuk-Lung) avec sa femme enceinte Li (Mabel Kwong Mei-Bo) et leur fille emménagent dans un nouvel appartement qui s’avère hanté. Alors qu’il est censé travailler, Siu partage du temps avec sa maitresse, Michelle (Pauline Wong Siu-Fung). Au même moment, Li fait face au premier phénomène anormal qui l’amène à l’hôpital. Peu de temps après ce fait, Siu remarque des changements dans le comportement de Li…

Possessed 2 reprend les ingrédients du premier opus, notamment en y distillant des scènes chocs qui marqueront la rétine du spectateur (fausse-couche et copulation dans un camion frigorifique porcin, entre autre) et jusque dans le point faible, celui du scénario (là encore, nous sommes devant une histoire expédiée à la truelle). Seul effet ajouté à ce divertissement horrifique qui n’était sans doute pas voulu, c’est l’aspect Grand-Guignol qui ressort par moment. Cela a tendance à désamorcer certaines situations. A part ça, Possessed 2 a cette générosité plaisante quelque peu fourre-tout, voir le fantôme possesseur en loup-garou (?!), en passant par la scène d’exorcisation en intérieur jusqu’à ce final barré où s’invite les machines high-tech de l’époque ainsi qu’un personnage d’occidental hindouiste. On s’amuse, on se moque, on frémit. L’ambiance est là. Cette production de Johnny Mak s’inscrit donc comme l’un de ces films horrifiques hongkongais – traité au premier degré – de ce début des années 80 à retenir. Des films, avec une certaine originalité qui savaient travailler l’aspect décalé.

Tout comme le premier volet, Possessed 2 offre le spectacle qu’on est en droit d’attendre. David Lai fait le boulot. L’histoire, les personnages et la mise en image sont assez captivant pour se laisser entrainer.

possessed 2_peloche

Fiche du film.

Merci à Chadman (DVD)

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s