Action, Drame, Ero'/Porn', Policier

Tender Killer (1994)

Le dentiste se rebiffe

Peu d’information circule autour de Tender Killer (1994 ou 1996), un Category 3 dramatico-érotique avec des scènes d’actions. On doit cette production fauchée à Hoh Lok, un tâcheron qui affiche quatre films à son actif dont trois font partie du label interdit.

Parce sa petite-amie a été enlevé, Guan, un dentiste et ancien tueur à gage reprend du service. L’homme (Gam Biu) derrière cet enlèvement ne compte pas s’arrêter là et continu son chantage. Dans son périple, Guan croise la route d’une jeune femme qui a assisté à un meurtre et dont la vie est en danger…

La compréhension de ce Tender Killer ne fut pas aisée puisque la version originale était non sous-titrée, du moins elle l’était en chinois. A quelques détails près, on ne loupe pas grand-chose. On image le bla-bla de circonstance et suppose assez vite de la teneur de l’action. Ici, un tueur qui doit reprendre du service s’il veut retrouver sa dulcinée. Par contre, on ne comprendra l’animosité qui s’ensuivra entre les deux comme l’entrée en scène d’un autre personnage de tueur (Ng Ming-Choi ?). Qu’importe, Tender Killer trouve assez vite ses limites, celles qui contaminent ces petites productions érotiques sans réel talent fait à la va vite pour fournir le marché de la vidéo. Nous ne sommes jamais bien loin de l’amateurisme qui suinte par tous les pores, autant celui de la mise en scène que de la prestation générale des acteurs.

Au-delà de ce spectacle de piètre qualité, on pourrait souligner que Tender Killer a tout de la production taïwanaise (elle ne semble pas notifiée sur HKFA). L’action semble prendre place à Hong Kong comme à Macao ainsi qu’au Japon. Pour les lieux, rien n’est à garantir, nous sommes plus dans l’ordre de l’hypothèse. Sans doute que l’équipe n’a jamais bougé et est restée à Taïwan, laissant imaginer la délocalisation de l’aventure. A part ça, il existe deux dates de productions. L’une situe le film de Hoh Lok en 1994 (HKMDB), l’autre en 1996 (sites chinois). Tout ceci ne change pas le fait que nous sommes devant un Category 3 cheapos qui ne marquera pas les esprits, même pas une scène qui puisse nous réjouir. Tender Killer est à ranger dans la masse de mauvais DTV qui pullulaient à cette époque.

tender killer_peloche

Fiche du film.

Merci à TVTOOTH (VO sans sous-titre)

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s