Action, Comédie, Policier

Three Stooges Go Undercover (1984)

Partners

Lam Nai-Choi, ce n’est pas que du bis et du Z qui tâche, non. On oublie souvent qu’avant d’être le roi du nanar Lam Nai-Choi était un cinéaste somme toute « classique ». Entre comédie et drame urbain, il voguait alors dans le giron de la Shaw Brothers. Three Stooges Go Undercover (1984), son dernier pour les célèbres studios s’inscrit comme une comédie policière d’action.

Deux officiers de police, He (Nat Chan Pak-Cheung) et Feng (Kara Hui Ying-Hung) sont diligentés par leur supérieur (Ken Boyle) pour enquêter sur un caïd de renom, Mao Rensheng (Sek Kin). Ce dernier est soupçonné de faux-monnayage. Ils font appel à un informateur qui les guide vers un petit voyou, Fei (Stanley Fung Sui-Fan). Tous les trois traquent alors le dénommé Herpes (Michael Chan Wai-Man) qui pourrait les mener jusqu’au fameux boss mafieux…

Quatrième réalisations au compteur, Lam Nai-Choi s’adjoignait les services de Wong Jing au scénario. Ils accouchaient d’une comédie bon enfant. Les scènes humoristiques qui s’y enchainent fonctionnent. Elles savent être drôles et dynamique, à défaut d’assister à une comédie originale. On assiste aussi à quelques séquences rondement menées comme celle de l’entrepôt de menuiserie. D’un côté, Nat Chan campe à merveille le policier sûr de lui, dragueur mais qui est loin d’être à la hauteur, jamais loin de la bouffonnerie. De l’autre, Kara Hui, l’atout charme (en plus de Lai Yin-Saan et Shirley Gwan Suet-Lai) allie beauté et force. Elle montre à quelques reprises ses dextérités martiales. Le duo de flic marche donc et marche encore mieux lorsqu’on leur met dans les pattes un voyou avec lequel ils ont un passif commun. On y voit également à travers les interactions de ce trio une complicité bienvenue qui fait vivre de plus belle leur personnage. Plus encore avec Sek Kin dans le rôle du bad guy de service. L’acteur offre là une composition de toute beauté. Hilarant, il endosse admirablement ce caïd mégalomane et imbu de sa personne. Il faut le voir dans la séquence de la station de radio. Que ce soit pour répondre au présentateur ou bien pour ce premier face à face avec le personnage de Nat Chan. Que du bon. On regrette presque de ne pas le voir plus à l’écran. Mais finalement, c’est sans doute cette ponctualité qui rend son personnage et sa prestation notables.

Three Stooges Go Undercover est un bol d’air frais simple et efficace. Lam Nai-Choi parvient à nous divertir, grandement aidé par ses premiers et seconds rôles.

three stooges go undercover_peloche

Fiche du film.

Merci à ARR

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s