Action, Aventure, Fantastique

Dr Wai (1996)

A la poursuite du parchemin magique

Film d’aventure rocambolesque nous transbahutant nerveusement, Dr Wai (1996) est le fait de Tony Ching Siu-Tung. Ce dernier s’adjoint les services de Ma Yuk-Sing pour les chorégraphies. Il enfante alors un film d’action étonnant et qui sait, de temps en temps être drôle.

Un professeur en archéologie, Dr Wai (Jet Li Lian-Jie) épaulé de son assistant, Pao (Takeshi Kaneshiro) sont chargés par le gouvernement chinois de retrouver un parchemin mystérieux. Dans leur quête, ils devront faire face à de nombreuses entraves…

L’inspiration, on la connait. Dr Wai c’est l’Indiana Jones asiatique. C’est surtout du grand et gros n’importe quoi qui semble jouir d’un budget confortable. Un divertissement plutôt original tant il est fou et ridicule dans ce kitsch exposé sous toutes les coutures. Par moment et à la lecture de certaines répliques foireuses, on n’est jamais bien loin du navet. Hors scènes d’actions, le film est contaminé par un rythme qui n’est pas toujours soutenu. Ça égratigne les japonais. Ça joue sur le burlesque. On a même un Jet Li déguisé en femme avec son acolyte Takeshi Kaneshiro. Dr Wai c’est du délire cartoonesque. Un film bédé comme les hongkongais savent faire, sans pour autant que ce soit réussi à chaque fois. On s’y amuse. On s’y ennuie aussi. Un film bizarre qu’il faut interpréter par le biais du second degré.

En définitive, Dr Wai c’est du non-sens à l’état brut. Et si c’est brut, c’est qu’il y manque un certain travail pour le polir. Ici, c’est un travail de fond qui est insuffisant, même en surface. Ce n’est pas très bon. Beaucoup le trouveront mauvais. On sauve les meubles en ne retenant que le débile qui divertit et cette fin non-conformiste. Mais pour ça, il faut être une personne bien conciliante.

A noter qu’il existe deux versions du film. Une version hongkongaise et une version internationale. Cette dernière est racontée par le fils du Dr Wai. Quant à la version cantonaise, elle met en scène un écrivain en instance de divorce (les captures de la peloche sont issues de cette version).

dr wai_peloche

Fiche du film.

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s