Action, Comédie, Drame

Les Associés (1991)

Hong Kong thieves in France

Sortant de l’échec commercial d’Une balle dans la tête (1990), John Woo rebondissait avec Les Associés (1991), un film commercial, justement visant le box-office par le biais d’une comédie dramatique d’action.

Depuis l’enfance, Joe (Chow Yun-Fat), Jim (Leslie Cheung Kwok-Wing) et Cherie (Cherie Chung Cho-Hung) sont élevés pour devenir des voleurs professionnels. Une fois adultes, ils se spécialisent dans les œuvres d’arts. Lorsqu’ils décident de raccrocher, leur père adoptif (Kenneth Tsang Kong), également leur commanditaire ne l’entend pas de cette oreille…

On ne va pas tergiverser sur Les Associés durant trois pages de traitement de texte. John Woo réalise un divertissement calibré avec tout ce que cela incombe. L’histoire est simple et directe. Elle porte tranquillement ses personnages en mode cool attitude pour lesquels on développe un capital sympathie. Un humour (souvent poussif) est présent tout du long avec des passages plus dramatiques. Il en ressort tout de même une ambiance légère. Qui dit John Woo dit action. Des scènes d’actions donc qu’on jugera convenables lorsqu’on connait le cinéaste. Elles se trouvent dispatchées sur la durée, de sorte que le film garde un certain équilibre. Ensuite que dire, si ce n’est que tout semble un peu facile ? On sait devant quel produit nous sommes. Les Associés s’apparente volontiers à un film entre potes, où l’on sent une véritable osmose entre les acteurs qui semblent s’amuser. Ah oui, n’oublions pas le côté exotique de l’aventure. Le récit est en partie délocalisé en France, notamment Paris et sa région. John Woo amateur de films français en profite pour y réaliser des petits hommages à la Nouvelle Vague française qu’il distille ici et là.

Pas un grand film mais sachant être efficace, on pourrait aisément qualifier Les Associés de sympathique et gentillet (bien entendu avec tout ce que cela peut connoter, surtout pour ce dernier terme).

A noter que ce film donnera lieu à une série télévisée canadienne du même nom, Once a Thief (1996-1998) produite par John Woo et connue en France comme Les Repentis. Elle compte, sans le pilote réalisé par son producteur une saison de 22 épisodes.

les associés_peloche

Fiche du film.

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s