Comédie, Drame, Ero'/Porn'

A Wild Party (1993)

Happy Pal Club 

Scénariste-réalisateur de A Wild Party (1993), Wong Paak-Ji enfantait sa deuxième et dernière œuvre cinématographique. A nouveau, il offrait un récit érotique.

Lee Keung (Chim Bing-Hei) est un chauffeur de taxi dont un client, Wong (Leung Siu-Dik) l’amène jusqu’à des bois. Là, ils surprennent un couple en plein ébats sexuels. Il apprend de Wong que c’est la femme de ce dernier. Le couple s’adonne à l’échangisme. Wong lui apprend qu’il est à la tête d’un club échangiste. Invité à l’une des « party », Lee Keung fait la connaissance de Susan (Pauline Chan Bo-Lin), une jeune femme suivie par un psychologue…

A Wild Party a tout de la petite comédie érotique classique. De l’érotisme saupoudré d’un humour porté sur la chose. Les répliques sont crues, des scènes dénudées sont parsemées, le tout est porté par un casting de seconde zone et une réalisation de téléfilm. On se ravira de retrouver des actrices comme Pauline Chan ou Ruby Wong Jo-Yi. Et pourtant, cette comédie érotique n’est pas que « ça ». Prenons ces deux actrices qui y interprètent des personnages torturés. La première porte en elle ce vague à l’âme, jeune femme ne parvenant à trouver le véritable amour. Elle suit une thérapie qui aide plus à assouvir les fantasmes de son psy que de l’aider dans son mal de vivre. Quant à la seconde, elle est cette jeune femme fragile, la compagne du psy, subissant également plus ses envies que les siennes. Au milieu de l’échangisme comme style de vie heureux et amusant, ces personnages féminins interpellent et dénote avec l’ambiance générale. Il en va de même du personnage principal, Lee Keung. Il traine avec lui une blessure passée, en complet décalage avec ses nouveaux « amis » lubriques qui l’amèneront à se questionner sur ce qu’il veut vraiment. Et que dire de ce couple de personnes âgées cherchant eux aussi à assouvir l’acte primaire, au de-là de leur handicap : la vieillesse ? A Wild Party traite alors de la question sexuelles dans les relations amoureuses, dans l’épanouissement du couple mais pas seulement. Wong Paak-Ji interroge sur notre rapport à l’autre et la place du sexe. Il parvient à décrire des personnages touchants qui auraient volontiers leur place dans un drame ou une romance que dans un film érotique. Comme quoi, on peut montrer des parties fines dans une atmosphère humoristique et esquisser des sujets plus profonds.

A Wild Party est une comédie érotique lambda dans sa forme mais qui tente d’exprimer des choses dans le fond. Une Category 3 qui mérite qu’on s’y arrête.

a wild party_peloche

Fiche du film.

Merci à Toto14 (VCD)

Par défaut

2 réflexions sur “A Wild Party (1993)

  1. Junta dit :

    Il a l’air bieng, pas simple de s’y retrouver avec tous les titres qui se ressemblent, on sait jamais sur quoi on va tomber…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s