Action, Drame, Ero'/Porn', Fantastique

Two Girls’ Faced (1995)

Hacher menu

Qu’on ne s’y trompe pas, Two Girls’ Faced (1995) m’a tout l’air d’une production taïwanaise. Ce wu xia pian érotique de David Lo Kin-Ming, connu surtout comme directeur artistique est un film d’exploitation qui table essentiellement sur le sexe et quelques effusions de sang, tendance gore.

Yun, accompagnée de sa sœur part à la recherche de son mari, enrôlé pour combattre avec l’armée. Sur leur chemin, elles croisent un groupe de bandits qui tentent de les violer. Si sa sœur meurt brutalement sous la main d’une femme aux pouvoirs surnaturels (Alvina Kong Yan-Yin), Yun parvient à s’échapper, sauver par Lynn (Cho Pin-Yuan), une jeune femme vivant seule dans la forêt. Cette dernière ne tarde pas à jeter son dévolu sur elle. Elles entretiennent alors une relation amoureuse tout en étant sous la menace de bandits, mais c’est l’arrivée de Kang, soldat blessé qui change alors la donne et sème le trouble…

Unique réalisation de David Lo, Two Girls’ Faced est un Category 3 en costume de 75 minutes. Si ce film de cape et d’épée dénudé est loin d’être de qualité – eh bien, aussi étonnant que cela puisse paraitre – il offre des choses que l’ont pourrait qualifier d’intéressantes voire même amusantes. Une petite surprise donc, surtout avec ces productions sans le sou, dont la pauvreté suinte aussi bien devant que derrière la caméra. De par sa courte durée, on parvient à rester en alerte pour assister à l’onirisme de certaines scènes érotiques. Encore faut-il être prompt à ce genre, il n’empêche David Lo y communique de bien jolie façon une atmosphère humide et irréelle. Pour l’aspect amusant, on appréciera surtout la dernière partie et son double dénouement au milieu d’un discours prônant la haine des hommes, voir ainsi l’une des héroïnes traumatisée par son passé, dont chaque giclées de sang semblent être des souvenirs en lambeaux qui refont surface au moment présent. D’une part, les effusions gores mettant en scène nos protagonistes contre des bandits, de l’autre ce que l’on pensait être un happy end qui se révèle tout autre. Les amoureux des slashers apprécieront.

Two Girls’ Faced est un film d’exploitation comme il en existe des tas. Il n’est donc pas sûr qu’on se souvienne de lui d’ici quelque temps, mais il aura au moins, sur l’instant et pour les choses mentionnées plus haut le mérite de marquer les esprits.

Il semblerait que le film soit également connu comme Crazy Lesbian Woodchopper.

two girls faced_peloche

Merci à Toto14 (VCD)

Fiche du film.

Par défaut

3 réflexions sur “Two Girls’ Faced (1995)

  1. Martin dit :

    le titre alternatif, c’est le bootlegger pas capable de déchiffrer le chinois et qui a pondu un titre vendeur (le meme qui te retitre « Mindfuck »). Me semblait pas trop mal celui là, sniff😦

    • Ah ouais, les gars tripent à retitrer ? C’est marrant de voir que tout le monde y va de son p’tit truc. T’as les mecs qui te conservent jalousement certains films comme s’ils en étaient les producteurs/réal’, t’en as d’autres qui te crée toute une mythologie autour de certains artistes, certaines œuvres et puis il y en a d’autres qui te mettent le boxon dans les infos… (à noter que ces trois facettes peuvent être celles d’un même gus).

      Il est pas trop mal, en effet. Il me semble ne pas être trop vache, justement. Juste que j’ai appris à pas trop flamber du clavier sous peine de voir certains déçus devant le fantasme qu’ils pourraient s’en faire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s