Drame, Ero'/Porn'

Two for the Bed (1992)

Escarpin rouge

Category 3 dramatico-érotique, Two for the Bed (1992) est une petite production dont les rares informations à son sujet sont communiquées par la Hong Kong Film Archive. Tout porte à croire que son réalisateur, Lin Jinfeng serait Lam Gam-Fung. En effet, les sinogrammes chinois présents sur les fiches de films et de cinéastes semblent correspondre.

Sexploitation qui se déroule entre Hong Kong et le Japon, Two for the Bed narre l’histoire d’un homme (Charlie Cho Cha-Lee) et d’une femme (Maria Tung Ling) qui travaillent pour une compagnie et qui se rendent au Pays du Soleil-Levant pour affaire. Sur place, ils font la rencontre de leur contact, un homme qui après chaque appels téléphoniques d’une jeune femme se met en « chasse ». Il séduit, couche avec des femmes portant des escarpins rouges et les assassine…

Il y a de grande chance, comme bon nombre de softporn de l’époque que ce Two for the Bed ait connu une sortie directement en vidéo, prêt à la consommation et à l’oubli. Si l’on connait un peu le genre, on peut aisément s’imaginer le film qu’il est. Un film de durée standard, enchainant à un rythme plus ou moins régulier des scènes de sexe dans lesquelles ses acteurs s’adonnent avec le talent qu’on leur connait aux joies de la simulation. On reconnait notamment dans ce casting à la double nationalité, hongkongaise et japonaise des acteurs de seconde et troisième zone aperçus dans des productions obscures similaires. Du coup, voir ce film en version originale sans sous-titre n’a que peu ou pas son importance puisque généralement, il n’y a rien à chercher du côté de l’histoire. Sauf qu’ici, son scénariste a tenté d’apporter à sa fiction érotique une touche dramatique aux relents « thrilleriques ». Et l’on est bien embêté de ne pas avoir de sous-titres pour nous guider dans ce sombre récit de viols et de meurtres, où escarpins rouges et broche en or (ou plaquée) ne font pas bon ménage. On imagine que son auteur nous parle de manipulation mais aussi de traumatisme dû à l’enfance. Malheureusement, la compréhension de l’intrigue (si elle en est une) s’arrêtera là.

Two for the Bed est un Category 3 érotique qui nous plonge comme souvent dans le monde des affaires mais ici l’ensemble érotisant est entaché par une histoire de tueur ensanglanté. Elle permet de casser la platitude des scènes de sexe et offre un petit cachet. Il n’empêche que nous n’en sommes pas moins devant une œuvre sans entrain et de piètre qualité.

two for the bed_peloche

Fiche du film.

Fiche du film HKFA.

Merci à Toto14 (VCD)

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s