Drame, Policier

The Secret (1979)

Ménage à trois

Premier long-métrage d’Ann Hui On-Wah qui serait inspiré d’un fait divers, The Secret (1979) est un thriller qui appartient aux origines de la mouvance de la Nouvelle Vague hongkongaise. Il mettait alors en scène l’actrice taïwanaise Sylvia Chang Ai-Chia qui menait une enquête après un double meurtre mystérieux.

Dans une forêt, les corps d’une femme et d’un homme sont trouvés pendus. Très vite, la police suspecte un handicapé mental (Norman Chu Siu-Keung). Une amie de la famille d’un des défunts présumé, Lin Ming (Sylvia Chang) se lance alors dans une investigation qui va l’amener jusqu’à un couvent à Macao…

Sur un scénario de Joyce Chan Wan-Man qui fit ses premières armes à la télévision (TVB), The Secret joue la carte de l’enquête policière à l’aura fantastique. L’une des choses qui ressort d’emblée, c’est l’ambiance qui en découle. On sent une tension permanente. On guette chaque soubresaut comme si ce « secret » allait éclater au grand jour, dans chaque recoin de rue. Mais avant qu’il se révèle à nous, nous suivrons une jeune Sylvia Chang tentant de lever le voile sur une histoire qui la touche. Elle laisse son corps léger aller et venir comme si elle flottait dans une atmosphère lourde qui semble menacer, à chaque instant son intégrité. Ann Hui cadre, fixe ses personnages en les enfermant dans une bulle dangereuse. Elle s’arrête sur des détails qui prennent petit à petit leur importance. Elle y mêle aussi et surtout des superstitions diverses qui tranche avec les autopsies froides et l’enquête minutieuse des policiers, et qui par leur aspect réaliste s’oppose à ces croyances dépeintes. Les scènes présentes auxquelles on assiste se mêlent alors à des scènes du passé. Il y a les différents points de vue à ce récit où la suspicion cible bon nombre de personnages et renforce donc le suspense. La grande force de cette histoire, c’est qu’elle est condensée, notamment par sa durée. Du coup, on ne s’ennuie jamais, allant à l’essentiel tout en étant envouté par cette intrigue qui prend des allures surréalistes, cela à mesure qu’elle avance, et jusqu’à ce point final qu’on pourrait qualifier de gore, véritable acte propre au film de genre.

The Secret est un film d’horreur psychologique où l’on assiste à un portrait de hongkongais et d’un Hong Kong à la fois moderne/sauvage et ancré dans des traditions tenaces. On y questionne de la vie, de la mort, de la renaissance et donc par extension de la réincarnation.

A noter qu’Alex Man Chi-Leung y interprète son tout premier rôle sur grand écran.

the secret_peloche

Fiche du film.

Merci à dwight (VHS)

Carton de début…

the secret_carton début_peloche

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s