Action, Drame, Policier, Triade

Edge of Darkness (1988)

Sous couverture

Scénarisé et produit par Phillip Chan Yan-Kin, Edge of Darkness (1988) est mise en scène par Fung Hak-On, plus connu comme acteur et directeur des chorégraphies. Il n’est donc pas étonnant de le voir se lancer dans ce film policier d’action.

Ah Munn (John Sham Kin-Fun) est un policier dont le meilleur ami, Ah Kay (Chin Siu-Ho) est un flic infiltré. Ce dernier travaille pour Ah Choi (Lo Lieh), le bras droit d’Oncle Chat (Lo Wei), le boss du gang. Cette mission, Ah Kay la mène sous l’égide de l’Inspecteur Wong (Alex Man Chi-Leung), le seul à connaître sa double identité. Sa situation devient de plus en plus critique lorsque son inspecteur accumule des dettes de jeu…

Si le film s’ouvre sur une course-poursuite granguignolesque qui joue la carte comique – on y retrouve John Sham traquant un violeur (l’acteur Mai Kei) –, Edge of Darkness remplace très vite cette ambiance quasi-bon enfant en une atmosphère sombre. On y découvre la condition d’un flic en mission d’infiltration avec tout ce que cela incombe en terme d’enjeux moraux, et de tension avec son entourage qui ne connait pas sa situation pour préserver son intégrité. Il y est dépeint une intensité de tous les instants où le doute s’immisce plus d’une fois dans la psyché de notre flic/voyou voguant en eau trouble. Les rebondissements se font nombreux et y sont distillés intelligemment. Ceci accroit un suspense en préservant un rythme soutenu jusqu’à l’explosion haletante et brutale de la dernière partie. Jusque-là, notre personnage désespéré qui rêve de redevenir un « vrai » flic développe une relation singulière avec son supérieur. Nous sommes aussi bien dans le domaine de la filiation que d’un rapport maître à animal dressé, voir les termes verbaux utilisés par le personnage interprété par Alex Man (livrant une grosse performance). Personnage révélant son véritable visage sur le tard, et faisant prendre conscience de la nature de cette relation entre les deux hommes.

Edge of Darkness est un polar rondement mené. Il est parsemé de scènes d’actions aux cascades dangereuses qui, sans nul doute apostropheront.

edge of darkness_peloche

Fiche du film.

Merci à oldpompous (VHS)

Par défaut

6 réflexions sur “Edge of Darkness (1988)

  1. Realisateur dit :

    Ah John Sham … bizarrement j’ai reussi a le supporter sur ce film alors qu’il m’a pourrit tellement de films ..
    Assez tiède les notes sur cinemasie .. étrange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s