Action, Drame, Triade

From the Same Family (1995)

Tiger of TST East

Second film dans lequel il endosse la double casquette de scénariste-réalisateur, Johnny Lee Gwing-Gaai s’attaquait au film de triade avec From the Same Family (1995).

A l’est de Tsim Sha Tsui, Ling Ling (Roy Cheung Yiu-Yeung) surnommé le tigre de TST gravit les échelons du crime organisé jusqu’à devenir le big boss de sa branche. Il est épaulé par un ami d’adolescence (Frankie Lam Man-Lung) et se marie à son amour d’enfance (Hilary Tsui Ho-Ying). Alors que tout semble aller pour le mieux, il se retrouve à affronter des discordes au sein de son gang dont certains membres se font éliminer, un chao qui l’emmène en prison…

Si on lui doit le traumatique, brinquebalant mais réussi A Day Without Policeman – diatribe féroce à l’encontre du régime de Chine Populaire – on doit bien avouer que sur ce coup, cette deuxième réalisation (sur quatre que compte sa filmographie de cinéaste) les espoirs fondés ne sont pas transformés. Johnny Lee enfante un énième film de triade qui traite de l’ascension d’un jeune malfrat parmi l’élite criminelle, qui ici se raconte à un journaliste (Lawrence Lau Sek-Yin). From the Same Family rejoue les premiers pas comme « chair à machette », les premiers costumes de boss portés puis la place réservée sur la plus haute marche du podium. Tout ceci se fait bien entendu au milieu de l’amitié virile, de l’amour et des envieux qui rêvent d’être calife à la place du calife. Il n’y a donc rien de bien nouveau, rien d’original à voir Roy Cheung campé cet éternel rôle de gangster à la success story sans surprise. Sans compter que le spectacle est souvent gâché par une musique mal employée, une véritable pollution sonore.

Que reste-t-il alors de From the Same Family en fin de visionnage ? Pas grand-chose malheureusement. Par le biais d’une réalisation classique, l’auteur offre bien quelques moments haletants et bien pensés. Mais en fin de course, c’est bien peu. La première partie, bien que déjà-vu dans les faits parvient à intéresser, d’autant plus qu’elle est servie de temps à autre par des images qui marquent sur l’instant. Par la suite, l’intrigue traine, offrant des discussions de salon sur la place de l’individu. La dimension humaine que le film présageait est finalement bien creuse. Et plus cette intrigue avance, plus on se détache des personnages. Il faut dire que les acteurs n’ont pas l’ampleur que réclame ce genre de rôle. De ce fait, ils ne touchent pas, à l’image de Frankie Lam. Ce dernier est peu convainquant en jeune loup impulsif. D’ailleurs, il en va de même de la « jeune génération » aux prestations fades. Le reste du casting peine tout autant. Si ce n’est Raven Choi Yip-San que la gueule de l’emploi sauve du naufrage.

From the Same Family est un menu connu du film de triade. L’ascension et la chute d’un chef de clan et de ses acolytes. Un film de gangsters de plus glorifiant le monde de la pègre entre fraternité, trahisons et rivalités. Un film oubliable dont il ne reste même pas une scène marquante à se remémorer.

from the same family_peloche

Fiche du film.

Merci à Toto 14 (VCD)

Carton de fin…

from the same family_carton de fin_peloche

« 3 mois plus tard, Taky tomba dans une embuscade tendue par deux tueurs. Il reçut 5 balles et mourut en pleine rue à Tsim Tung (Est de Tsim Sha Tsui). Selon des sources internes, il y a à Hong Kong plus d’une trentaine de chefs mafieux de nouvelle génération comme Taky. On dénombre plus de 100 000 jeunes Hongkongais appartenant à des triades ; et le nombre ne cesse d’augmenter. »

(Merci à Panda pour la traduction)

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s