Triade

Triads – The Inside Story (1989)

Le Pouvoir

Sur un scénario de Nam Yin, Triads – The Inside Story (1989) de Taylor Wong Tai-Loi est produit sous l’égide de Cinema City. Ce film de gangsters narre la succession au pouvoir de la Hung Hing, une puissante triade dont le chef a été tué lors de pourparlers avec des rivaux.

Lee Man-ho (Chow Yun-Fat) quitte les États-Unis avec femme et enfant pour assister aux obsèques de son père, Oncle Kwan (Tien Feng) assassiné à Macao par un gang concurrent. Au sein de la Hung Hing, il se pose alors la question de la succession, d’autant plus que des clans rivaux tentent de s’accaparer certains territoires. Lee Man-ho ne souhaite pas reprendre les affaires illicites de son père. Mais les anciens hommes de main de ce dernier tentent de le convaincre pour l’intégrité physique des membres. Face à des représailles hostiles des autres gangs, il se décide finalement à reprendre les rênes du pouvoir, le temps d’arranger la situation…

Tamponné d’une classification Category 3 pour son propos attrait au crime organisé, Triads – The Inside Story nous immerge au sein d’un clan avec tout ce qui l’anime. La situation est d’autant plus tendue qu’il se joue une succession à la tête de l’organisation criminelle, et ce, avec tout ce que cela incombe (exactions, trahisons et j’en passe). On n’échappe pas aux tentatives d’OPA hostiles de la part des rivaux ainsi que des luttes intestines qui minent la petite vie agitée de ces malfrats portés à l’écran. On participe aux rituels des triades ainsi qu’à des affrontements auxquels assiste le personnage interprété par Chow Yun-Fat. Ce dernier, désarmé face à la situation est un profane qui découvre un monde dans une période de transition où la violence est accentuée. Il apprend des anciens (Lam Kau, Michael Chan Wai-Man et Shing Fui-On) comme il est effrayé des jeunes loups (Kelvin Wong Siu et Roy Cheung Yiu-Yeung) qui sont prêts à tout pour s’imposer. Son manque de leadership porte préjudice à son clan mais il parvient tout de même à insuffler une nouvelle vision dans cet univers sombre. Le pouvoir est alors au centre de tout. Les malfrats n’hésitent pas à s’entretuer à l’arme blanche (machette). Il n’y pas un seul échange de coup de feu, tout se joue donc au corps à corps. L’action qui y est dépeinte est de nature bestiale mais peu ensanglantée. On retiendra quelques courses-poursuites avec carrosseries froissées ainsi que des cascades où les corps des doublures jouent à l’auto-tamponneuse avec des véhicules en marche. Mais l’action n’est pas la plus représentée à l’écran. Le scénario de facture classique et sans surprise apporte un soin apporté à l’écriture des personnages. Dans un traitement réaliste, Nam Yin offrent avant tout des séquences intimistes, avec une présence notable des familles, tout en nous immergeant au sein de ces Triades. De son côté, le réalisateur retranscrit le propos avec tact et sans fioriture. Il se dégage alors une certaine forme d’humanité (sans jamais tomber dans la glorification) de ces hommes qui ne sont pas que des crapules sans cœur.

Tout est affaire de pouvoir dans Triads – The Inside Story. Ce film de gangsters parvient à nous divertir et offrir une autre vision de ce monde interlope. Maintenant, il n’est pas toujours inspiré et il doit beaucoup aux éternelles tronches de bad guy, un casting qui apporte donc beaucoup par leurs prestances.

triads the inside story_peloche

Fiche du film.

Merci à Shagrath01 (DVD)

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s